Genre not found
Artist not found
Album not found
Song not found

Manhattan-Kaboul
Renaud Lyrics


Petit Portoricain, bien intégré quasiment New-Yorkais
Dans mon building tout de verre et d'acier
Je prends mon job, un rail de coke, un café
Petite fille Afghane, de l'autre côté de la terre
Jamais entendu parler de Manhattan
Mon quotidien c'est la misère et la guerre

Deux étrangers au bout du monde, si différents
Deux inconnus, deux anonymes, mais pourtant
Pulvérisés, sur l'autel, de la violence éternelle

Un 747, s'est explosé dans mes fenêtres
Mon ciel si bleu est devenu orage
Lorsque les bombes ont rasé mon village

Deux étrangers au bout du monde, si différents
Deux inconnus, deux anonymes, mais pourtant
Pulvérisés, sur l'autel, de la violence éternelle

So long, adieu mon rêve Américain
Moi, plus jamais esclave des chiens
Ils t'imposaient l'Islam des tyrans
Ceux-là n'ont-ils jamais lu le Coran?

Suis redevenu poussière
Je serai pas maître de l'univers
Ce pays que j'aimais tellement serait-il
Finalement colosse aux pieds d'argile?

Les dieux, les religions
Les guerres de civilisation
Les armes, les drapeaux, les patries, les nations
Font toujours de nous de la chair à canon

Deux étrangers au bout du monde, si différents
Deux inconnus, deux anonymes, mais pourtant
Pulvérisés, sur l'autel, de la violence éternelle

Deux étrangers au bout du monde, si différents
Deux inconnus, deux anonymes, mais pourtant
Pulvérisés, sur l'autel, de la violence éternelle

Lyrics © CECI CELA
Written by: Jean-Pierre Bucolo, Renaud Sechan

Lyrics Licensed & Provided by LyricFind
To comment on specific lyrics, highlight them
Most interesting comment from YouTube:

farfaleyd

Petit Portoricain
Bien intégré, quasiment New-Yorkais
Dans mon building tout de verre et d’acier
Je prends mon job, un rail de coke, un café

Petite fille Afghane
De l’autre côté de la terre
Jamais entendu parler de Manhattan
Mon quotidien c’est la misère et la guerre

Deux étrangers au bout du monde, si différents
Deux inconnus, deux anonymes, mais pourtant
Pulvérisés sur l’autel
De la violence éternelle

Un 747
S’est explosé dans mes fenêtres
Mon ciel si bleu est devenu orage
Lorsque les bombes ont rasé mon village



Deux étrangers au bout du monde, si différents
Deux inconnus, deux anonymes, mais pourtant
Pulvérisés sur l’autel
De la violence éternelle

So long ! Adieu mon rêve américain
Moi plus jamais esclave des chiens
Ils t’imposaient l’Islam des tyrans
Ceux-là ont-ils jamais lu le Coran ?

Suis redev’nu poussière
Je s’rai pas maître de l’univers
Ce pays que j’aimais tell’ment serait-il
Finalement colosse aux pieds d’argile ?

Les dieux, les religions
Les guerres de civilisation
Les armes, les drapeaux, les patries, les nations
F’ront toujours de nous de la chair à canon

Deux étrangers au bout du monde, si différents
Deux inconnus, deux anonymes, mais pourtant
Pulvérisés sur l’autel
De la violence éternelle

Deux étrangers au bout du monde, si différents
Deux inconnus, deux anonymes, mais pourtant
Pulvérisés sur l’autel
De la violence éternelle…

(chanter en coeur, ça fait du bien)



All comments from YouTube:

Arsouilleur57

Je suis là car mon frère l'a chanté sur ma boîte vocale à 1 heure du mat' en étant bourré.

Dimitri Do

M

Dimitri Do

Mm

Dr. Shadox φ

@Yerno Drakov Bonus & Rediffusions oui c'est ethylo-porté

Yerno Drakov Bonus & Rediffusions

ça se transmet par l'alcool parait il.

Dr. Shadox φ

@Hectorlebossdugaming je suis pas tellement d'accord ^^ , c'est une forme d'hommage haha

83 More Replies...

Hussein Bolch

qui dois l apprendre pour le cours de musique

Pamela Belliard

Moi

Emilie Hernandez

Moi

Coraline Brioté

Je l'ai apprise quand j'étais en 6ème (en 2003) et je suis ravie de voir qu'elle est toujours étudiée en cours de musique. Une chanson qui malheureusement est toujours terriblement d'actualité.

More Comments

More Videos