Genre not found
Artist not found
Album not found
Song not found

Asperges Me
Compère Lyrics


We have lyrics for 'Asperges Me' by these artists:

Capella Gregoriana Easo Asperges me, Domine, hyssopo et mundabor. * Lavabis me et su…

The lyrics can frequently be found in the comments below or by filtering for lyric videos.
Comments from YouTube:

LA COLOMBE

LOYSET COMPÈRE { ARRAS ou le comté de Hainaut vers 1445~1518 SAINT-QUENTIN } « ASPERGES ME, DOMINE «  ~ CHORAL THE ORLANDO CONSORT ~ Fondé en 1988 ~. Une merveille, ce motets de la polyphonie de la Renaissance, voix vocales de l’ensemble grandiose de cette oeuvre de LOYSET COMPÈRE bravo. Un des musiciens français qui portèrent à son apogée la chanson polyphonique, LOYSET COMPÈRE est a situer près de JOSQUIN DES PRÉS, de PIERRE DE LA RUE, d’ALEXANDRE AGRICOLA, de HEINRICH ISAAC, il est associé à JOSQUIN, BRUMEL et à PIRCHON, les trois autres grands musiciens qui furent invités à pleurer la disparition d’OCKEGHEM {Déploration sur le trépas de JEAN OCKEGHEM}. Né a Arras, où dans le comté de Hainaut, COMPÈRE y reçut sa formation musicale. On le rencontre en 1474 à Milan comme chantre de La Chapelle de GALEAZZO MARIA SFORZA, en compagnie de JOSQUIN, d’AGRICOLA, de JOANNES MARTINI, de GASPAR VAN WEERBEKE. CHARLES VIII, en 1486, le nomme « chantre ordinaire « de la musique du roi. Par la suite, il exerce aussi à Cambrai {1498} et à Douai {1500}. Il était prêtre et, à la fin de sa vie, il fut chanoine de la collégiale de Saint-Quentin, où il mourut. Une de ses premières œuvres qui figure dans un manuscrit de 1470 est le motet OMNIUM BONORUM PLENA, sur un thème de HAYNE VAN GHIZEGHEM, la chanson DE TOUS BIENS PLEINE, il y cite GUILLAUME DUFAY, qu’il semble tenir pour son maître. Ses motets furent imprimés de 1502 à 1541, avec les deux messes à quatre voix, il forment l’essentiel de sa production en musique religieuse, ou COMPÈRE manifeste des sentiments de grâce et de tendresse pleins de spontanéité, il laisse parler son besoin de contemplation et de lyrisme affectueux. Par-delà les différences de styles, on a pu le comparer à Schubert {R.Bernard}. Dans la messe sur L’HOMME ARMÉ, il présente le thème presque dans tous les modes possibles, dans la messe ALLEZ REGRETZ, composée sur une chanson de HAYNE VAN GHIZEGHEM, ainsi que dans le motet CRUX TRIUMPHANS, il a mis certainement le meilleur de lui-même pour exprimer la foi chrétienne à laquelle il adhérait, dans cette dernière œuvre, le CRUCIFIGE atteint aux sommets de l’art musical. En revanche, dans ses compositions profanes, c’est un tout autre visage que nous révèle LOYSET COMPÈRE, plein de fantaisies, son art est parodique à la manière de celui de SATIE. COMPÈRE écrivit plusieurs musiques pour le Magnificat {l’hymne de louange chanté par la Vierge Marie dont il est question dans l’Evangile de Saint-Luc} de même que de nombreux petits motets. Merci pour ce chef-d’œuvre de LOYSET COMPÈRE, grand compositeur de la Renaissance, et ce moment de musique que j’ai beaucoup aimé.

LA COLOMBE

Merci pour votre message, et ce moment de musique de la Renaissance grandiose, avec LOYSET COMPÈRE.

More Videos