Monsieur Melon, Le métro: We need your help!

  • I can comment on it

  • I know the meaning

  • I can review it

  • I can translate it

Skip to video »
Genre not found
Artist not found
Album not found
Song not found
Le métro
by Monsieur Melon

Il y a des tas de gens qui passent sans jamais regarder personne.
Il y en a d'autres qui s'effacent au moindre regard qui les espionne.
Il y a ceux qui prennent le temps de s'arrêter pour quelques notes.
Il y en d'autres si impatients qu'on croirait qu'ils ont la bougeotte.
Il y a la dame avec son chien saucissonné dans un bagage.
Il y a ce monsieur en viager qui essaie de cacher son âge.
Il y a le mec avec sa crête et ce A collé sur son sac.
Et cette jeune fille un peu coquette qui va prendre ses cours à la fac.

Moi qui n'étais bien guère plus qu'un fantassin de la cité
Le matin j'attendais mon bus pour pouvoir me rendre au lycée
Jamais je n'aurais pu croire qu'avec une guitare sur le dos
Je me retrouverais à chanter l'espoir pour les usagers du métro.

Il y a ceux qui passent les barrières comme qua.nd on joue à saute-mouton
Il y a cette jolie infirmière qui ne vous dira pas son prénom.
Il y a ce supporter de foot et son maillot du PSG.
Et ce manteau en peau de mammouth porté par une femme dérangée.
Il y cette bande de contrôleurs cachée comme pour vous tendre un piège
Il y a tous ces bourreaux des c urs, "Eh les gars, j'ai repéré votre manège".
Il y a celui qu'on ne voit pas caché derrière son journal.
Et celui qui fume je ne sais quoi "Oh mais mon dieu, c'est un scandale!"

Moi qui n'étais bien guère plus qu'un fantassin de la cité
Le matin j'attendais mon bus pour pouvoir me rendre au lycée
Jamais je n'aurais pu croire qu'avec une guitare sur le dos
Je me retrouverais à chanter l'espoir pour les usagers du métro.

Il y a ce conducteur de train qui fait des blagues dans son micro.
Pis y'a cette bande de gamins qui te font les poches sans dire un mot.
Il y a le bonhomme d'en face qui met les doigts dans son tarin.
Il y a tellement plus de place qu'on est collé à son voisin.
Il y a ces touristes japonais qui ne font que prendre des photos.
Pis y'a le mec un peu distrait qui se prend la tête dans un poteau.
Et moi qui chante mes paroles pour faire découvrir ma musique
C'est sur que dans cette boite de tôle on peut toucher... un large public.

Moi qui n'étais bien guère plus qu'un fantassin de la cité
Le matin j'attendais mon bus pour pouvoir me rendre au lycée
Jamais je n'aurais pu croire qu'avec une guitare sur le dos
Je me retrouverais à chanter l'espoir pour les usagers du métro.

Contributed by Dylan Y. Suggest a correction in the comments below.
To comment on specific lyrics, highlight them

More Videos