Genre not found
Artist not found
Album not found
Song not found

Petit frère
IAM Lyrics


(Life as a shorty shouldn't be so rough)
(Life as a shorty shouldn't be so rough)
(Life as a shorty shouldn't be so rough)
(Life as a shorty shouldn't be so rough)

Petit frère n'a qu'un souhait devenir grand
C'est pourquoi il s'obstine à jouer les sauvages dès l'âge de dix ans
Devenir adulte avec les infos comme mentor
C'est éclater les tronches de ceux qui ne sont pas d'accord
À l'époque où grand frère était gamin
On se tapait des délires sur blanche neige et les sept nains
Maintenant les nains ont giclé Blanche neige et tapent, éclatent
Des types claquent dans Mortal Kombat
À treize ans il aime déjà l'argent
Avide mais ses poches sont arides
Alors on fait le caïd dans des boums
Qui sont désormais des soirées, plus de sirop Teisseire
Petit frère veut des bières, je ne crois pas que c'était volontaire
L'adulte c'est certain indirectement a montré que faire le mal c'est bien
Demain ses cahiers seront pleins de ratures
Petit frère fume des spliffs et casse des voitures

Petit frère a déserté les terrains de jeux
Il marche à peine et veut des bottes de sept lieues
Petit frère veut grandir trop vite
Mais il a oublié que rien ne sert de courir, petit frère

(Life as a shorty shouldn't be so rough)
(Life as a shorty shouldn't be so rough)
(Be so rough)

Petit frère rêve de bagnoles, de fringues et de thunes
De réputation de dur, pour tout ça il volerait la lune
Il collectionne les méfaits
Sans se soucier du mal qu'il fait, tout en demandant du respect
Peu lui importe de quoi demain sera fait
De donner à certains des raisons de mépriser son cadet
Dans sa tête le rayonnement du tube cathodique
A étouffé les vibrations des Tams-Tams de l'Afrique
Plus de cartable, il ne saurait pas quoi en faire
Il ne joue plus aux billes, il veut jouer du revolver
Petit frère a jeté ses soldats
Pour devenir un guerrier et penser au butin qu'il va amasser

Petit frère a déserté les terrains de jeux
Il marche à peine et veut des bottes de sept lieues
Petit frère veut grandir trop vite
Mais il a oublié que rien ne sert de courir, petit frère

(Life as a shorty shouldn't be so rough)
(Life as a shorty shouldn't be so rough)
(Les temps ont changé, demain tout ira mieux tu verras)

Les journalistes font des modes, la violence à l'école existait déjà
De mon temps, les rackets, les bastons, les dégâts
Les coups de batte dans les pare-brise des tires des instituteurs
Embrouilles à coups de cutter
Mais en parler au journal tous les soirs ça devient banal
Ça s'imprime dans la rétine comme situation normale
Et si petit frère veut faire parler de lui
Il réitère ce qu'il a vu avant huit heures et demie
Merde, en '80 c'était des états de faits
Mais là ces journalistes ont faits des états
Et je ne crois pas que petit frère soit pire qu'avant
Juste surexposé à la pub, aux actes violents
Pour les grands, le gosse est le meilleur citron
La cible numéro 1, le terrain des produits de consommation
Et pour être sûr qu'il s'en procure
Petit frère s'assure, flingue à la ceinture

On sait ce que tu es quand on voit ce que tu possèdes
Petit frère le sait et garde ce fait en tête
L'argent lui ouvrirait les portes sur un ciel azur aussi
Facilement que ses tournevis ouvrent celle des voitures
Le grand standing, c'est tout ce dont il a envie
Ça passe mieux quand tu portes un Giorgio Armani
Soucieux du regard des gens
Malgré son jeune âge, petit frère fume pour paraître plus grand
Il voudrait prendre l'autoroute de la fortune
Et ne se rend pas compte qu'il pourrait y laisser des plumes
Il vient à peine de sortir de son œuf
Et déjà petit frère veut être plus gros que le bœuf

Petit frère a déserté les terrains de jeux
Il marche à peine et veut des bottes de sept lieues
Petit frère veut grandir trop vite
Mais il a oublié que rien ne sert de courir, petit frère

(Life as a shorty shouldn't be so rough)
(Life as a shorty shouldn't be so rough)
(Life as a shorty shouldn't be so rough)

Lyrics © BMG RIGHTS MANAGEMENT (FRANCE), HIBOU PRODUCTIONS EDITIONS, BMG Rights Management, Sony/ATV Music Publishing LLC, UNKNOWN PUBLISHER, Kobalt Music Publishing Ltd.
Written by: Geoffroy Mussard, Pascal Jean Perez, Philippe Tristan Fragione, Eric Mazel, Gary Sandeur

Lyrics Licensed & Provided by LyricFind
To comment on specific lyrics, highlight them
Most interesting comments from YouTube:

jszyh

Paroles
Petit frère n'a qu'un souhait devenir grand
C'est pourquoi il s'obstine à jouer les sauvages dès l'âge de dix ans
Devenir adulte avec les infos comme mentor
C'est éclater les tronches de ceux qui ne sont pas d'accord
À l'époque où grand frère était gamin
On se tapait des délires sur blanche neige et les sept nains
Maintenant les nains ont giclé Blanche neige et tapent, éclatent
Des types claquent dans Mortal Kombat
À treize ans il aime déjà l'argent
Avide mais ses poches sont arides
Alors on fait le caïd dans des boums
Qui sont désormais des soirées, plus de sirop Teisseire
Petit frère veut des bières, je ne crois pas que c'était volontaire
L'adulte c'est certain indirectement a montré que faire le mal c'est bien
Demain ses cahiers seront pleins de ratures
Petit frère fume des spliffs et casse des voitures
Petit frère a déserté les terrains de jeux
Il marche à peine et veut des bottes de sept lieues
Petit frère veut grandir trop vite
Mais il a oublié que rien ne sert de courir, petit frère
Petit frère rêve de bagnoles, de fringues et de thunes
De réputation de dur, pour tout ça il volerait la lune
Il collectionne les méfaits
Sans se soucier du mal qu'il fait, tout en demandant du respect
Peu lui importe de quoi demain sera fait
De donner à certains des raisons de mépriser son cadet
Dans sa tête le rayonnement du tube cathodique
A étouffé les vibrations des Tams-Tams de l'Afrique
Plus de cartable, il ne saurait pas quoi en faire
Il ne joue plus aux billes, il veut jouer du revolver
Petit frère a jeté ses soldats
Pour devenir un guerrier et penser au butin qu'il va amasser
Petit frère a déserté les terrains de jeux
Il marche à peine et veut des bottes de sept lieues
Petit frère veut grandir trop vite
Mais il a oublié que rien ne sert de courir, petit frère
Les journalistes font des modes, la violence à l'école existait déjà
De mon temps, les rackets, les bastons, les dégâts
Les coups de batte dans les pare-brise des tires des instituteurs
Embrouilles à coups de cutter
Mais en parler au journal tous les soirs ça devient banal
Ça s'imprime dans la rétine comme situation normale
Et si petit frère veut faire parler de lui
Il réitère ce qu'il a vu avant huit heures et demie
Merde, en '80 c'était des états de faits
Mais là ces journalistes ont faits des états
Et je ne crois pas que petit frère soit pire qu'avant
Juste surexposé à la pub, aux actes violents
Pour les grands, le gosse est le meilleur citron
La cible numéro 1, le terrain des produits de consommation
Et pour être sûr qu'il s'en procure
Petit frère s'assure, flingue à la ceinture
On sait ce que tu es quand on voit ce que tu possèdes
Petit frère le sait et garde ce fait en tête
L'argent lui ouvrirait les portes sur un ciel azur aussi
Facilement que ses tournevis ouvrent celle des voitures
Le grand standing, c'est tout ce dont il a envie
Ça passe mieux quand tu portes un Giorgio Armani
Soucieux du regard des gens
Malgré son jeune âge, petit frère fume pour paraître plus grand
Il voudrait prendre l'autoroute de la fortune
Et ne se rend pas compte qu'il pourrait y laisser des plumes
Il vient à peine de sortir de son œuf
Et déjà petit frère veut être plus gros que le bœuf
Petit frère a déserté les terrains de jeux
Il marche à peine et veut des bottes de sept lieues
Petit frère veut grandir trop vite
Mais il a oublié que rien ne sert de courir, petit frère



Emma

J'approche les 32 ans, et n'étant pas du tout, mais alors pas du tout fan de rap musicalement parlant (hormis quelques rares exceptions, telle que celle ci), j'ai énormément de respect pour IAM (même si je ne sais pas ce qu'ils deviennent aujourd'hui).
Ca change franchement de ces pseudo paroliers que sont Maître Gim'$, Mi$ter You et autre bou$e$ dont nous sommes aujourd'hui bombardés, rien que le niveau textuel d'IAM est vraiment très élevé, le tout sur une musique écoutable, calme, mettant le texte en valeur de par son ambiance, et non des "mélodies" tonitruantes pour "bouger son boule" sur des paroles insipides dans un français déplorable.
Bon, c'est très joli la musique pour danser pour ceux qui aiment ça, mais IAM s'écoute en restant prostré, on s'immerge dans les paroles et l'ambiance.
Je dirais même que c'est la bande à IAM qui mériteraient le surnom de "Nouveaux Jacques Brel", et je pèse mes mots!
Je me rappelle mon adolescence, quand ce clip était limite en boucle sur MCM, l'époque était bien différente, et les petits racailles étaient très TRÈS mal vues à cette époque, tandis qu'aujourd'hui, on les applaudirait presque dans les médias et on bombarde nos jeunes de clips vulgaires, de paroles haineuses, matérialistes et cupides ou d'une niaiserie digne de l'univers de Barbie pour les plus soft, lesquelles donnent naissance et nourrissent toute cette violence actuelle qu'IAM a si bien décrit il y a presque 20 ans.
Et aujourd'hui le comportement des petits frères devenus grands et des nouveaux petits frères font augmenter la haine raciale dans notre société. Plus aucun respect pour son prochain, engendrant de plus en plus de racisme, aussi bien envers les noirs, arabes, qu'envers les blancs... triste époque... La haine ne sert à rien car elle ne fait que s'auto-alimenter ainsi que celle de l'autre peut avoir! S'il vous plait, les jeunes qui foutent la merde, les racistes de toutes origines, les haineux, cessez d'entretenir cette peste qui est en vous et qui noirci votre coeur...
Je n'ose imaginer comment ce sera dans 10 ans au point où nous en sommes...
IAM et Akhenaton, sont vraiment les maîtres du rap français.
Et c'est une fan de rock bien hard ou glauque qui parle!



Antonio Montana

Petit Frère
IAM
Petit frère n'a qu'un souhait devenir grand
C'est pourquoi il s'obstine à jouer les sauvages dès l'âge de dix ans
Devenir adulte avec les infos comme mentor
C'est éclater les tronches de ceux qui ne sont pas d'accord
À l'époque où grand frère était gamin
On se tapait des délires sur blanche neige et les sept nains
Maintenant les nains ont giclé Blanche neige et tapent, éclatent
Des types claquent dans Mortal Kombat
À treize ans il aime déjà l'argent
Avide mais ses poches sont arides
Alors on fait le caïd dans des boums
Qui sont désormais des soirées, plus de sirop Teisseire
Petit frère veut des bières, je ne crois pas que c'était volontaire
L'adulte c'est certain indirectement a montré que faire le mal c'est bien
Demain ses cahiers seront pleins de ratures
Petit frère fume des spliffs et casse des voitures
Petit frère a déserté les terrains de jeux
Il marche à peine et veut des bottes de sept lieues
Petit frère veut grandir trop vite
Mais il a oublié que rien ne sert de courir, petit frère
Petit frère rêve de bagnoles, de fringues et de thunes
De réputation de dur, pour tout ça il volerait la lune
Il collectionne les méfaits
Sans se soucier du mal qu'il fait, tout en demandant du respect
Peu lui importe de quoi demain sera fait
De donner à certains des raisons de mépriser son cadet
Dans sa tête le rayonnement du tube cathodique
A étouffé les vibrations des Tams-Tams de l'Afrique
Plus de cartable, il ne saurait pas quoi en faire
Il ne joue plus aux billes, il veut jouer du revolver
Petit frère a jeté ses soldats
Pour devenir un guerrier et penser au butin qu'il va amasser
Petit frère a déserté les terrains de jeux
Il marche à peine et veut des bottes de sept lieues
Petit frère veut grandir trop vite
Mais il a oublié que rien ne sert de courir, petit frère
Les journalistes font des modes, la violence à l'école existait déjà
De mon temps, les rackets, les bastons, les dégâts
Les coups de batte dans les pare-brise des tires des instituteurs
Embrouilles à coups de cutter
Mais en parler au journal tous les soirs ça devient banal
Ça s'imprime dans la rétine comme situation normale
Et si petit frère veut faire parler de lui
Il réitère ce qu'il a vu avant huit heures et demie
Merde, en '80 c'était des états de faits
Mais là ces journalistes ont faits des états
Et je ne crois pas que petit frère soit pire qu'avant
Juste surexposé à la pub, aux actes violents
Pour les grands, le gosse est le meilleur citron
La cible numéro 1, le terrain des produits de consommation
Et pour être sûr qu'il s'en procure
Petit frère s'assure, flingue à la ceinture
On sait ce que tu es quand on voit ce que tu possèdes
Petit frère le sait et garde ce fait en tête
L'argent lui ouvrirait les portes sur un ciel azur aussi
Facilement que ses tournevis ouvrent celle des voitures
Le grand standing, c'est tout ce dont il a envie
Ça passe mieux quand tu portes un Giorgio Armani
Soucieux du regard des gens
Malgré son jeune âge, petit frère fume pour paraître plus grand
Il voudrait prendre l'autoroute de la fortune
Et ne se rend pas compte qu'il pourrait y laisser des plumes
Il vient à peine de sortir de son œuf
Et déjà petit frère veut être plus gros que le bœuf
Petit frère a déserté les terrains de jeux
Il marche à peine et veut des bottes de sept lieues
Petit frère veut grandir trop vite
Mais il a oublié que rien ne sert de courir, petit frère



Marcelino André

AperçuParolesÉcouterAutres versionsVidéos
Petit frère n'a qu'un souhait devenir grand
C'est pourquoi il s'obstine à jouer les sauvages dès l'âge de dix ans
Devenir adulte avec les infos comme mentor
C'est éclater les tronches de ceux qui ne sont pas d'accord
À l'époque où grand frère était gamin
On se tapait des délires sur blanche neige et les sept nains
Maintenant les nains ont giclé Blanche neige et tapent, éclatent
Des types claquent dans Mortal Kombat
À treize ans il aime déjà l'argent
Avide mais ses poches sont arides
Alors on fait le caïd dans des boums
Qui sont désormais des soirées, plus de sirop Teisseire
Petit frère veut des bières, je ne crois pas que c'était volontaire
L'adulte c'est certain indirectement a montré que faire le mal c'est bien
Demain ses cahiers seront pleins de ratures
Petit frère fume des spliffs et casse des voitures
Petit frère a déserté les terrains de jeux
Il marche à peine et veut des bottes de sept lieues
Petit frère veut grandir trop vite
Mais il a oublié que rien ne sert de courir, petit frère
Petit frère rêve de bagnoles, de fringues et de thunes
De réputation de dur, pour tout ça il volerait la lune
Il collectionne les méfaits
Sans se soucier du mal qu'il fait, tout en demandant du respect
Peu lui importe de quoi demain sera fait
De donner à certains des raisons de mépriser son cadet
Dans sa tête le rayonnement du tube cathodique
A étouffé les vibrations des Tams-Tams de l'Afrique
Plus de cartable, il ne saurait pas quoi en faire
Il ne joue plus aux billes, il veut jouer du revolver
Petit frère a jeté ses soldats
Pour devenir un guerrier et penser au butin qu'il va amasser
Petit frère a déserté les terrains de jeux
Il marche à peine et veut des bottes de sept lieues
Petit frère veut grandir trop vite
Mais il a oublié que rien ne sert de courir, petit frère
Les journalistes font des modes, la violence à l'école existait déjà
De mon temps, les rackets, les bastons, les dégâts
Les coups de batte dans les pare-brise des tires des instituteurs
Embrouilles à coups de cutter
Mais en parler au journal tous les soirs ça devient banal
Ça s'imprime dans la rétine comme situation normale
Et si petit frère veut faire parler de lui
Il réitère ce qu'il a vu avant huit heures et demie
Merde, en '80 c'était des états de faits
Mais là ces journalistes ont faits des états
Et je ne crois pas que petit frère soit pire qu'avant
Juste surexposé à la pub, aux actes violents
Pour les grands, le gosse est le meilleur citron
La cible numéro 1, le terrain des produits de consommation
Et pour être sûr qu'il s'en procure
Petit frère s'assure, flingue à la ceinture
On sait ce que tu es quand on voit ce que tu possèdes
Petit frère le sait et garde ce fait en tête
L'argent lui ouvrirait les portes sur un ciel azur aussi
Facilement que ses tournevis ouvrent celle des voitures
Le grand standing, c'est tout ce dont il a envie
Ça passe mieux quand tu portes un Giorgio Armani
Soucieux du regard des gens
Malgré son jeune âge, petit frère fume pour paraître plus grand
Il voudrait prendre l'autoroute de la fortune
Et ne se rend pas compte qu'il pourrait y laisser des plumes
Il vient à peine de sortir de son œuf
Et déjà petit frère veut être plus gros que le bœuf
Petit frère a déserté les terrains de jeux
Il marche à peine et veut des bottes de sept lieues
Petit frère veut grandir trop vite
Mais il a oublié que rien ne sert de courir, petit frère



All comments from YouTube:

Willy Schrouf

Désolé pour la génération actuelle mais ça c’est de la vraie musique , ce flow ...

Ce_pilon

J’écoute sa tt le temps

Lizzie

Tellement! génération pionnière de la musique hip-hop. D'ailleurs c'est en France qu'à existé le première mag TV sur le rap ça s'appelait H.I.P.H.O.P.! La culture hip-hop elle date et même s'il y a de très bon artistes maintenant, a l'époque ceux qui marchaient que l'on écoutaient, c'était ceux qui avait de l'or dans les doigts, un flow de jaguar, ou un micro d'argent ! 😌

Tom-lfn9

2022 mec

GeorgesAbb

@sqwa98 shut

paoluci -_-

@sqwa98 pq

361 More Replies...

jszyh

Paroles
Petit frère n'a qu'un souhait devenir grand
C'est pourquoi il s'obstine à jouer les sauvages dès l'âge de dix ans
Devenir adulte avec les infos comme mentor
C'est éclater les tronches de ceux qui ne sont pas d'accord
À l'époque où grand frère était gamin
On se tapait des délires sur blanche neige et les sept nains
Maintenant les nains ont giclé Blanche neige et tapent, éclatent
Des types claquent dans Mortal Kombat
À treize ans il aime déjà l'argent
Avide mais ses poches sont arides
Alors on fait le caïd dans des boums
Qui sont désormais des soirées, plus de sirop Teisseire
Petit frère veut des bières, je ne crois pas que c'était volontaire
L'adulte c'est certain indirectement a montré que faire le mal c'est bien
Demain ses cahiers seront pleins de ratures
Petit frère fume des spliffs et casse des voitures
Petit frère a déserté les terrains de jeux
Il marche à peine et veut des bottes de sept lieues
Petit frère veut grandir trop vite
Mais il a oublié que rien ne sert de courir, petit frère
Petit frère rêve de bagnoles, de fringues et de thunes
De réputation de dur, pour tout ça il volerait la lune
Il collectionne les méfaits
Sans se soucier du mal qu'il fait, tout en demandant du respect
Peu lui importe de quoi demain sera fait
De donner à certains des raisons de mépriser son cadet
Dans sa tête le rayonnement du tube cathodique
A étouffé les vibrations des Tams-Tams de l'Afrique
Plus de cartable, il ne saurait pas quoi en faire
Il ne joue plus aux billes, il veut jouer du revolver
Petit frère a jeté ses soldats
Pour devenir un guerrier et penser au butin qu'il va amasser
Petit frère a déserté les terrains de jeux
Il marche à peine et veut des bottes de sept lieues
Petit frère veut grandir trop vite
Mais il a oublié que rien ne sert de courir, petit frère
Les journalistes font des modes, la violence à l'école existait déjà
De mon temps, les rackets, les bastons, les dégâts
Les coups de batte dans les pare-brise des tires des instituteurs
Embrouilles à coups de cutter
Mais en parler au journal tous les soirs ça devient banal
Ça s'imprime dans la rétine comme situation normale
Et si petit frère veut faire parler de lui
Il réitère ce qu'il a vu avant huit heures et demie
Merde, en '80 c'était des états de faits
Mais là ces journalistes ont faits des états
Et je ne crois pas que petit frère soit pire qu'avant
Juste surexposé à la pub, aux actes violents
Pour les grands, le gosse est le meilleur citron
La cible numéro 1, le terrain des produits de consommation
Et pour être sûr qu'il s'en procure
Petit frère s'assure, flingue à la ceinture
On sait ce que tu es quand on voit ce que tu possèdes
Petit frère le sait et garde ce fait en tête
L'argent lui ouvrirait les portes sur un ciel azur aussi
Facilement que ses tournevis ouvrent celle des voitures
Le grand standing, c'est tout ce dont il a envie
Ça passe mieux quand tu portes un Giorgio Armani
Soucieux du regard des gens
Malgré son jeune âge, petit frère fume pour paraître plus grand
Il voudrait prendre l'autoroute de la fortune
Et ne se rend pas compte qu'il pourrait y laisser des plumes
Il vient à peine de sortir de son œuf
Et déjà petit frère veut être plus gros que le bœuf
Petit frère a déserté les terrains de jeux
Il marche à peine et veut des bottes de sept lieues
Petit frère veut grandir trop vite
Mais il a oublié que rien ne sert de courir, petit frère

CMCM

Merci d'avoir commenté les paroles. Je parle espagnol mais grâce au traducteur, je peux comprendre ce que dit ce chef-d'œuvre. Respects du Chili.

Bike Life

WoW 😮

Daftworld

L’album légendaire d’IAM intitulé "L'école du micro d'argent" fête ses 24 ans.

Il s'agit du projet de rap français le plus vendu de tous les temps avec 1,6 Millions de copies écoulées, dont 100.000 le jour de sa sortie.

More Comments

More Videos