TALLULAH
FAUVE Lyrics


Alors que le bruit de nos talons sur le macadam trempé résonne dans la nuit de Décembre
Alors il faut rattraper le temps perdu
Le temps passé loin l'un de l'autre
Je suis un peu fébrile et toi t'as cet air un peu songeur
Tu fais ce bruit avec tes lèvres que je connais par cœur
Les mots se font rares mais peu importe
Les silences comptent aussi et on a toute la nuit
Alors que l'odeur d'amande sucrée de nos haleines alcoolisées
Nous revient par la buée qu'on expire
Alors les langues se délient
Alors on ose enfin parler, se dire les choses
Tu es partie, je suis resté, on a changé
On s'est construit chacun de notre côté
Et j'ose pas trop le dire mais souvent tu me manques
Et je suis heureux à cet instant de pouvoir simplement te regarder
Dans ma poche un briquet, je fais des étincelles par série de trois
Réflexe bizarre je sais, mais je voudrais que ce moment s'arrête pas

Si le bateau coule, si le bateau sombre
Je te suivrais, je serais comme ton ombre
Tu me trouveras toujours dans ton sillon
Dans les sales moments comme dans les bons
Et si le ciel s'écroule, si les continents plongent
Je te suivrais même jusque dans tes songes
Tu me trouveras toujours dans ton sillage
Dans les lignes droites et les virages

Alors que nos visages engourdis par le froid brillent sous le crachat nocturne
Alors on discute à bâtons rompus comme à cette époque bénie où tu partageais ma vie
J'aime toujours ce que tu es, en fait même plus qu'avant je crois maintenant que t'es plus là
Et puis y'a quelque chose de plus lumineux, de plus coloré, de plus vivant
Je trouve ça séduisant
Dans ma poche un briquet, je fais des étincelles par série de trois
Réflexe bizarre je sais mais je voudrais que ce moment s'arrête pas

Si le bateau coule, si le bateau sombre
Je te suivrais, je serais comme ton ombre
Tu me trouveras toujours dans ton sillon
Dans les sales moments comme dans les bons
Et si le ciel s'écroule, si les continents plongent
Je te suivrais même jusque dans tes songes
Tu me trouveras toujours dans ton sillage
Dans les lignes droites et les virages

Alors que le bruit de nos talons sur le macadam trempé résonne dans la nuit de Décembre
Alors il faut rattraper le temps perdu
Le temps passé loin l'un de l'autre
Tu me dis que bientôt peut-être on va se retrouver
Que bientôt peut-être tu vas revenir
Alors mon cœur s'emballe mais je le garde pour moi,
Je me contente de sourire et de jouer avec la pierre de mon briquet
Toujours ce briquet dans ma poche, je fais des étincelles par série de trois
Réflexe bizarre je sais mais je voudrais que ce moment s'arrête pas

Si le bateau coule, si le bateau sombre
Je te suivrais, je serais comme ton ombre
Tu me trouveras toujours dans ton sillon
Dans les sales moments comme dans les bons
Et si le ciel s'écroule, si les continents plongent
Je te suivrais même jusque dans tes songes
Tu me trouveras toujours dans ton sillage
Dans les lignes droites et les virages

Si le bateau coule,
Si le bateau sombre
Et si le ciel s'écroule,
Si les continents plongent

Lyrics © SONY ATV MUSIC PUBLISHING, Sony/ATV Music Publishing LLC
Written by: NICOLAS DARDILLAC, PIERRE CABANETTES, QUENTIN POSTEL, SIMON MARTELLOZO, STEPHANE MURAIRE

Lyrics Licensed & Provided by LyricFind
To comment on specific lyrics, highlight them
Genre not found
Artist not found
Album not found
Song not found
Most interesting comment from YouTube:

BBTITUDE BRIGITTE

utez "Tallulah"
"Tallulah"

Alors que le bruit de nos talons sur le macadam trempé résonne dans la nuit de Décembre
Alors il faut rattraper le temps perdu
Le temps passé loin l'un de l'autre
Je suis un peu fébrile et toi t'as cet air un peu songeur
Tu fais ce bruit avec tes lèvres que je connais par coeur
Les mots se font rares mais peu importe
Les silences comptent aussi et on a toute la nuit
Alors que l'odeur d'amande sucrée de nos haleines alcoolisées nous revient par la buée qu'on expire
Alors les langues se délient
Alors on ose enfin parler, se dire les choses
Tu es partie, je suis resté, on a changé
On s'est construit chacun de notre côté
Et j'ose pas trop le dire mais souvent tu me manques et je suis heureux à cet instant de pouvoir simplement te regarder
Dans ma poche un briquet, je fais des étincelles par série de trois
Réflexe bizarre je sais mais je voudrais que ce moment s'arrête pas

Si le bateau coule, si le bateau sombre
Je te suivrais, je serais comme ton ombre
Tu me trouveras toujours dans ton sillon
Dans les sales moments comme dans les bons
Et si le cil s'écroule, si les continents plongent
Je te suivrais même jusque dans tes songes
Tu me trouveras toujours dans ton sillage
Dans les lignes droites et les virages

Alors que nos visages engourdis par le froid brillent sous le crachat nocturne
Alors on discute à bâtons rompus comme à cette époque bénie ou tu partageais ma vie
J'aime toujours ce que tu es, en fait même plus qu'avant je crois maintenant que t's plus là
Et puis y'a quelque chose de plus lumineux, de plus coloré, de plus vivant
Je trouve ça séduisant
Dans ma poche un briquet, je fais des étincelles par série de trois
Réflexe bizarre je sais mais je voudrais que ce moment s'arrête pas

Si le bateau coule, si le bateau sombre
Je te suivrais, je serais comme ton ombre
Tu me trouveras toujours dans ton sillon
Dans les sales moments comme dans les bons
Et si le cil s'écroule, si les continents plongent
Je te suivrais même jusque dans tes songes
Tu me trouveras toujours dans ton sillage
Dans les lignes droites et les virages

Alors que le bruit de nos talons sur le macadam trempé résonne dans la nuit de Décembre
Alors il faut rattraper le temps perdu
Le temps passé loin l'un de l'autre
Tu me dis que bientôt peut-être on va se retrouver
Que bientôt peut-être tu vas revenir
Alors mon coeur s'emballe mais je le garde pour moi, je me contente de sourire et de jouer avec la pierre de mon briquet
Toujours ce briquer dans ma poche, je fais des étincelles par série de trois
Réflexe bizarre je sais mais je voudrais que ce moment s'arrête pas

Si le bateau coule, si le bateau sombre
Je te suivrais, je serais comme ton ombre
Tu me trouveras toujours dans ton sillon
Dans les sales moments comme dans les bons
Et si le cil s'écroule, si les continents plongent
Je te suivrais même jusque dans tes songes
Tu me trouveras toujours dans ton sillage
Dans les lignes droites et les virages



All comments from YouTube:

BLK

Par pur hasard, ou pas, tu es le premier artiste auquel j'ai pensé pour m'accompagner dans l'un des moments les plis difficile de ma vie.
Tu étais présent pendant mon adolescence et t'en remercie encore aujourd'hui, j'ai 20 ans.

Nell 🧚‍♀️

@noemie gacogne c'est magnifique ce que vous dites ^^

noemie gacogne

T’as pas fait exprès de dire plis difficiles au lieu d’écrire plus, mais je trouve ça pertinent au final. Quand on est pas bien, c’est comme si la vie était pliée, et tout ce qu’il faut qu’on en fasse c’est la déplier, attendre que le temps passe pour qu’elle se reforme correctement.

Lisa

J'ai repense a la première fois que j'ai entendu du fauve. On étais assis par terre dans ce petit parc un peu paumé, la lumière était filtrée par les feuilles qui bruissaient au dessus de nos têtes. C'était sainte Anne, qui a transpercé le silence, qui sortait d'un téléphone minable qui appartenait a cette amie que j'ai perdu, que je devrais retrouver. Les premières clopes, premières bières, on se sentait grands tandis qu'on était pitoyables mais rien ne nous atteignait. Ce garçon que j'aimais bien, qui a fini avec une autre amie encore. Ma tête était transpercée par ce son qui me semblait si singulier a l'époque... Les paroles me sont restées en tête, je n'arrivais pas a m'en débarrasser, j'ai fini par les taper sur google comme une conne pour trouver ce que c'était. J'étais transportée mais je n'osais pas en faire quoi que ce soit. Aujourd'hui, deux ans après je l'écoute encore, et je les écoute toutes. Et elles me font toutes autant d'effet. Que rien ne s'arrête et que rien ne change.

Eihposy

C'est sincèrement magnifique!

Tata Yoyo

Idem

julien roybin

Il est joli ton texte!

Sofian Bien Aimé

Candice sincèrement j'espère que tu ne passeras jamais par là sinon Starfoullah...8 mois c'est court mais c'est long

Sofian Bien Aimé

Moi c'était mon ex-future-ex-copine qui m'a écrit blizzard sur un papier et qui m'a dit je devrais écouté en rentrant chez moi,dès que je suis rentre je l'ai fait,j'ai écouté réécouté, je savais pas quoi en penser mais je savais que c'était pas que j'aimais, moi chuis un auditeur de rap donc ça m'a un peu bousculé puis au fil des mois j'l'ai très vite oublié...Aujourd'hui j'y suis retourné et j'me suis refait bousculé j'ai en même temps envie de rire et de pleurer, cette fois-ci j'ai compris, tout ce que ces connards mon transmis, 01h39 et chuis atteint de nostalgie, je sais pas si l'amour ça existe un jour j'y crois le lendemain pas mais c'est si c'est le cas je l'aime enclre, enfin je crois...J'écris tout ça sans réfléchir, sans m'arrêter de tapoter sur mon clavier, j'trouve ça un peu nul je sais pas ce que c'est mais c'est vraiment moyen autant de rime en "é"...

71 More Replies...

Jean-Noël DUCUIM

Quelle découverte ! ce groupe a cessé en 2015 mais je viens à peine de le découvrir. Merci à ma fille de 18 ans qui me l'a fait connaitre. Quel rage de vivre et quel espoir dans leurs paroles. Et leurs mélodies ! J'adore. C'est un poing sur la figure que j'ai pris en écoutant leurs morceaux. A écouter sans modération.

More Comments