Le Mouton De Panurge
Georges Brassens Lyrics


Elle n'a pas encor de plumes
La flèche qui doit percer son flanc
Et dans son cœur rien ne s'allume
Quand elle cède à ses galants
Elle se rit bien des gondoles
Des fleurs bleues, des galants discours
Des Vénus de la vieille école
Cell's qui font l'amour par amour

N'allez pas croire davantage
Que le démon brûle son corps
Il s'arrête au premier étage
Son septième ciel, et encor
Elle n'est jamais langoureuse
Passée par le pont des soupirs
Et voit comme des bêtes curieuses
Celles qui font l'amour par plaisir

Croyez pas qu'elle soit à vendre
Quand on l'a mise sur le dos
On n'est pas tenu de se fendre
D'un somptueux petit cadeau
Avant d'aller en bacchanale
Elle présente pas un devis
Elle n'a rien de ces belles vénales
Celles qui font l'amour par profit

Mais alors, pourquoi cède-t-elle
Sans cœur, sans lucre, sans plaisir
Si l'amour vaut pas la chandelle
Pourquoi le joue-t-elle à loisir
Si quiconque peut, sans ambages
L'aider à dégrafer sa robe
C'est parce qu'elle veut être à la page
Que c'est la mode et qu'elle est snob

Mais changent coutumes et filles
Un jour, peut-être, en son sein nu
Va se planter pour toute la vie
Une petite flèche perdue
On n'verra plus qu'elle en gondole
Elle ira jouer, à son tour
Les Vénus de la vieille école
Cell's qui font l'amour par amour

Lyrics © Universal Music Publishing Group
Written by: GEORGES CHARLES BRASSENS

Lyrics Licensed & Provided by LyricFind
To comment on specific lyrics, highlight them
Genre not found
Artist not found
Album not found
Song not found
Most interesting comment from YouTube:

Ehaltar

Elle n'a pas encor de plumes
La flèch' qui doit percer son flanc
Et dans son cœur rien ne s'allume
Quand elle cède à ses galants
Elle se rit bien des gondoles
Des fleurs bleues, des galants discours
Des Vénus de la vieille école
Cell's qui font l'amour par amour

N'allez pas croire davantage
Que le démon brûle son corps
Il s'arrête au premier étage
Son septième ciel, et encor
Elle n'est jamais langoureuse
Passée par le pont des soupirs
Et voit comm' des bêtes curieuses
Cell's qui font l'amour par plaisir

Croyez pas qu'elle soit à vendre
Quand on l'a mise sur le dos
On n'est pas tenu de se fendre
D'un somptueux petit cadeau
Avant d'aller en bacchanale
Ell' présente pas un devis
Ell' n'a rien de ces bell's vénales
Cell's qui font l'amour par profit

Mais alors, pourquoi cède-t-elle
Sans cœur, sans lucre, sans plaisir
Si l'amour vaut pas la chandelle
Pourquoi le joue-t-elle à loisir
Si quiconque peut, sans ambages
L'aider à dégrafer sa rob'
C'est parc' qu'ell' veut être à la page
Que c'est la mode et qu'elle est snob

Mais changent coutumes et filles
Un jour, peut-être, en son sein nu
Va se planter pour tout' la vie
Une petite flèch' perdue
On n'verra plus qu'elle en gondole
Elle ira jouer, à son tour
Les Vénus de la vieille école
Cell's qui font l'amour par amour



All comments from YouTube:

Jean-Manu

Superbe chanson. Une pensée tout de même pour le contre-bassiste...

Kongsmo

clearly

camous joel

Chabrol allait bientôt croquer des chataignes ...

Prince Rod

Tellement moderne...

Spyritus Recky

C'est parce qu'elle est cancer

Nada 13006

Dans mon top 5 de Brassens, d'une beauté cette chanson.

Tetsuo Moi

Avec "les passantes" ou "les oiseaux de passage" ?
Ou bien.. ;)a

François Villon

Pourquoi penser à Pierre Nicolas dans cette chanson?

Danohé Terrassier

François Villon, parce que il joue discretement sa partition feutré à l'arriere du feux... c'est un régale cette version :)

Sylvain Sanchez

C'est drôle... les 3 notes rapides que fait Brassens à la fin de la chanson font la mélodie de sa chanson "Clairette et la fourmi", enregistrée par Bertola à titre posthume...

More Comments

More Videos