Les Passantes
Georges Brassens Lyrics


Je veux dédier ce poème
A toutes les femmes qu'on aime
Pendant quelques instants secrets
À celles qu'on connait à peine
Qu'un destin différent entraîne
Et qu'on ne retrouve jamais

À celle qu'on voit apparaître
Une seconde à sa fenêtre
Et qui, preste, s'évanouit
Mais dont la svelte silhouette
Est si gracieuse et fluette
Qu'on en demeure épanoui

À la compagne de voyage
Dont les yeux, charmant paysage
Font paraître court le chemin
Qu'on est seul, peut-être, à comprendre
Et qu'on laisse pourtant descendre
Sans avoir effleuré la main

À celles qui sont déjà prises
Et qui, vivant des heures grises
Près d'un être trop différent
Vous ont, inutile folie
Laissées voir la mélancolie
D'un avenir désespérant

Chères images aperçues
Espérances d'un jour déçues
Vous serez dans l'oubli demain
Pour peu que le bonheur survienne
Il est rare qu'on se souvienne
Des épisodes du chemin

Mais si l'on a manqué sa vie
On songe avec un peu d'envie
À tous ces bonheurs entrevus
Aux baisers qu'on n'osa pas prendre
Aux cœurs qui doivent vous attendre
Aux yeux qu'on n'a jamais revus

Alors, aux soirs de lassitude
Tout en peuplant sa solitude
Des fantômes du souvenir
On pleure les lèvres absentes
De toutes ces belles passantes
Que l'on n'a pas su retenir

Lyrics © Universal Music Publishing Group
Written by: Georges Brassens, Antoine Pol, Jean Favreau

Lyrics Licensed & Provided by LyricFind
To comment on specific lyrics, highlight them
Genre not found
Artist not found
Album not found
Song not found
Most interesting comments from YouTube:

Anne -Lise Bouvier

@ely ejoty ah monsieur Brel aussi quel talent ! Sa chanson "jojo" est poignante, je crois qu'il parle de Saint cast 😍.
Vous connaissez du beau monde dîtes, vous écrivez aussi ?

J'ai vécu un an à becherel cité du livre afin de trouver un éditeur mais ça m'a passablement écœurée l'entre soi, le "ghetto" d'artistes m'as tu vu non vraiment c'c'est pas mon kif comme on dit, j'aime la simplicité et les gens humbles donc ma poésie est dans mes tiroirs !
Si vous voulez je vous laisse mon mail sur un autre vol, je l'effacerai après 🙂,
J'étais toute petite quand jojo a cassé sa pipe (oue pourri ce jeu de mots 😁), je l'ai écouté dans les années 90 et tout le répertoire test passé.

J'ai un faible pour "la princesse et le croque notes" et pour "l'ancêtre" mais je les aime toutes.


Mon gros chagrin moi c'c'est quand balavoine est mort, j'ai refusé d'aller au collège pendant une semaine moi qui adorais l'école.
Je voulais me suicider, à 12 piges, dépression carrément ! Immense Daniel.



Bonne journée là je pars en balade.



gorgona6969

Quiero dedicar éste poema
A todas las mujeres que amamos
Por unos momentos secretos
Para aquellas que apenas conocemos
Que un destino diferente conduce
Y que nunca encontrarás

Al que vemos aparecer
Un segundo en su ventana
Y quien rápidamente se desmaya
Pero cuya silueta esbelta
Es tan elegante y delgada
Deja que florezca

Al compañero de viaje
Cuyos ojos, paisaje encantador
Haz que el camino parezca corto
Que estamos solos, tal vez, para entender
Y sin embargo, déjalo caer
Sin tocar su mano

Un vals fino y flexible.
¿Quién te pareció triste y nervioso?
En una noche de carnaval
¿Quién quería permanecer desconocido?
Y quien nunca volvió
Girando en otra bola

Para aquellos que ya están tomados
Y quien, viviendo horas grises
Casi demasiado diferente
Tienes una locura inútil
Deja ver la melancolia
De un futuro sin esperanza

Queridas imágenes vistas
Un día esperanzas decepcionadas
Serás olvidado mañana
Mientras ocurra la felicidad
Es raro que recordemos
Episodios del camino

Pero si te perdiste la vida
Pensamos con un poco de ganas
A todas estas alegrías vislumbradas
A los besos que no nos atrevimos a tomar
A los corazones que deben esperarte
En los ojos que nunca volvimos a ver

Entonces en las tardes de cansancio
Mientras puebla su soledad
Fantasmas de recuerdo
Lloramos por los labios perdidos
De todos estos hermosos transeúntes
Que no pudimos recordar



Clément Dinet

Je veux dédier ce poème
A toutes les femmes qu'on aime
Pendant quelques instants secrets
A celles qu'on connait à peine
Qu'un destin différent entraîne
Et qu'on ne retrouve jamais

A celle qu'on voit apparaître
Une seconde à sa fenêtre
Et qui, preste, s'évanouit
Mais dont la svelte silhouette
Est si gracieuse et fluette
Qu'on en demeure épanoui

A la compagne de voyage
Dont les yeux, charmant paysage
Font paraître court le chemin
Qu'on est seul, peut-être, à comprendre
Et qu'on laisse pourtant descendre
Sans avoir effleuré sa main

A celles qui sont déjà prises
Et qui, vivant des heures grises
Près d'un être trop différent
Vous ont, inutile folie,
Laissé voir la mélancolie
D'un avenir désespérant

Chères images aperçues
Espérances d'un jour déçues
Vous serez dans l'oubli demain
Pour peu que le bonheur survienne
Il est rare qu'on se souvienne
Des épisodes du chemin

Mais si l'on a manqué sa vie
On songe avec un peu d'envie
A tous ces bonheurs entrevus
Aux baisers qu'on n'osa pas prendre
Aux cœurs qui doivent vous attendre
Aux yeux qu'on n'a jamais revus

Alors, aux soirs de lassitude
Tout en peuplant sa solitude
Des fantômes du souvenir
On pleure les lèvres absentes
De toutes ces belles passantes
Que l'on n'a pas su retenir



Vale 46

Raison gardée, oui il y a deux strophes dans ce poème que Brassens n’a pas retenues:
A la fine et souple valseuse
Qui vous sembla triste et nerveuse
Par une nuit de carnaval
Qui voulu rester inconnue
Et qui n’est jamais revenue
Tournoyer dans un autre bal

A ces timides amoureuses
Qui restèrent silencieuses
Et portent encore votre deuil
A celles qui s’en sont allées
Loin de vous, tristes esseulées
Victimes d’un stupide orgueil



All comments from YouTube:

Fred M

Cette chanson est aussi belle et triste que son histoire.
G.Brassens était tombé amoureux de ce poème découvert par hasard dans un recueil de poésies. Il a cherché durant des années l'auteur (Antoine Pol), qui était un militaire et entrepreneur à la retraite, pour le mettre en musique, en vain.
Un jour, Antoine Pol contacte le manager de G.Brassens car il voulait utiliser certains textes du chanteur pour je ne sais plus quelles raisons. Lorsqu'il donna son nom, le manager de G.Brassens est tombé de son siège. Il contacta G.Brassens (qui était en tournée) pour lui annoncer que l'auteur du poème qu'il recherchait depuis des années essayait de rentré en contact avec lui.
Ils se sont vu mais malheureusement Antoine Pol déjà très agé (près de 89 ans) est décédé (en 1971) avant d'avoir pu entendre son texte chanté par G.Brassens en 1972.

Jean Atlan

Mille merci pour ces précisions concernant cette chanson magnifique.

Anne -Lise Bouvier

@Michel MOJICA oui dommage, mais son petit fils m'a snobee et c'est pas cool.


J'ai vendu l'original d'Antoine pol pour manger.

Légèrement bourge sur les bords l'héritier...... Bref.

Anne -Lise Bouvier

@rezosful Mr Pol m'ignore aujourd'hui, why ?

Anne -Lise Bouvier

Le hasard n'existe pas, la poésie si.😉

rezosful

Ispirato Pol, da una poesia di Charles Baudelaire

21 More Replies...

jacques monnier

Difficile de dire quelque chose d'intelligent après tant de talent !

Didier

Ça y est, c'est fait !

Catherine Bielskis

@Jean Louis Suppo Effectivement je ressens ce sentiment. Mais n’oublions pas les autres, les grands de la même époque 🙂

Gérard Victor Demeocq

Je

Penepeu

Rien
Ajouter

More Comments

More Videos