Suzanne
Graeme Allwright Lyrics


Suzanne t'emmène écouter les sirènes
Elle te prend par la main
Pour passer une nuit sans fin
Tu sais qu'elle est à moitié folle
C'est pourquoi tu veux rester
Sur un plateau d'argent
Elle te sert du th? au jasmin
Et quand tu voudrais lui dire
Tu n'as pas d'amour pour elle
Elle t'appelle dans ses ondes
Et laisse la mer r?pondre
Que et depuis toujours tu l'aimes

Tu veux rester à ses côtés
Maintenant tu n'as plus peur
De voyager les yeux fermés
Une flamme brûle dans ton cœur.

Il était pêcheur venu sur la terre
Qui a veillé très longtemps
Du haut d'une tour solitaire
Et quand il a compris que seuls
Les hommes perdus le voyaient
Il a dit qu'il voguerait
Jusqu'à ce que les vagues nous libèrent
Mais lui-même fut bris?
Bien avant que le ciel s'ouvre
Délaissé et presque un homme
Il a coulé sous votre sagesse
Comme une pierre.

Suzanne t'emmène écouter les sirènes
Elle te prend par la main
Pour passer une nuit sans fin
Comme du miel le soleil coule
Sur Notre Dame des Pleurs
Elle te montre où chercher
Parmi les déchets et les fleurs
Dans les algues il y a des rêves
Des enfants au petit matin
Qui se penchent vers l'amour
Ils se penchent comme ça toujours
Et Suzanne tient le miroir.

Tu veux rester à ses côtés
Maintenant tu n'as plus peur
De voyager les yeux fermés
Une blessure étrange dans ton cœur

Lyrics © Universal Music Publishing Group, Sony/ATV Music Publishing LLC
Written by: Leonard Cohen

Lyrics Licensed & Provided by LyricFind
To comment on specific lyrics, highlight them
Genre not found
Artist not found
Album not found
Song not found
Most interesting comments from YouTube:

BAB'S

Suzanne t'emmène écouter les sirènes
Elle te prend par la main Pour passer une nuit sans fin
Tu sais qu'elle est à moitié folle C'est pourquoi tu veux rester
Sur un plateau d'argent Elle te sert du thé au jasmin
Et quand tu voudrais lui dire Tu n'as pas d'amour pour elle
Elle t'appelle dans ses ondes Et laisse la mer répondre
Que depuis toujours tu l'aimes Tu veux rester à ses côtés Maintenant, tu n'as plus peur De voyager les yeux fermés
Une flamme brûle dans ton cœur
Il était un pêcheur venu sur la terre Qui a veillé très longtemps
Du haut d'une tour solitaire
Quand il a compris que seuls Les hommes perdus le voyaient
Il a dit qu'on voguerait Jusqu'à ce que les vagues nous libèrent
Mais lui-même fut brisé Bien avant que le ciel s'ouvre
Délaissé et presqu'un homme Il a coulé sous votre sagesse
Comme une pierre
Suzanne t'emmène écouter les sirènes
Elle te prend par la main Pour passer une nuit sans fin
Comme du miel, le soleil coule Sur Notre Dame des Pleurs
Elle te montre où chercher Parmi les déchets et les fleurs
Dans les algues, il y a des rêves Des enfants au petit matin
Qui se penchent vers l'amour Ils se penchent comme ça toujours
Et Suzanne tient le miroir Tu veux rester à ses côtés
Maintenant, tu n'as plus peur De voyager les yeux fermés
Une blessure étrange dans ton cœur



Alain Cubeddu

Suzanne t'emmène écouter les sirènes
Elle te prend par la main
Pour passer une nuit sans fin
Tu sais qu'elle est à moitié folle
C'est pourquoi tu veux rester
Sur un plateau d'argent
Elle te sert du thé au jasmin
Et quand tu voudrais lui dire
Tu n'as pas d'amour pour elle
Elle t'appelle dans ses ondes
Et laisse la mer répondre
Que depuis toujours tu l'aimes

Tu veux rester à ses côtés
Maintenant, tu n'as plus peur de voyager
Les yeux fermés
Une flamme brûle dans ton coeur

Il était un pêcheur venu sur la terre
Qui a veillé très longtemps
Du haut d'une tour solitaire
Quand il a compris que seuls
Les hommes perdus le voyaient
Il a dit qu'on voguerait
Jusqu'à ce que les vagues nous libèrent
Mais lui-même fut brisé
Bien avant que le ciel s'ouvre
Délaissé et presqu'un homme
Il a coulé sous votre sagesse
Comme une pierre

Tu veux rester à ses côtés
Maintenant, tu n'as plus peur de voyager
Les yeux fermés
Une flamme brûle dans ton coeur

Suzanne t'emmène écouter les sirènes
Elle te prend par la main
Pour passer une nuit sans fin
Comme du miel, le soleil coule
Sur Notre-Dame des Pleurs
Elle te montre où chercher
Parmi les déchets et les fleurs
Dans les algues, il y a des rêves
Des enfants au petit matin
Qui se penchent vers l'amour
Ils se penchent comme ça toujours
Et Suzanne tient le miroir

Tu veux rester à ses côtés
Maintenant, tu n'as plus peur de voyager
Les yeux fermés
Une blessure étrange dans ton coeur



All comments from YouTube:

Hamaili Kamel

Très belle chanson et très belle interprétation, personnellement je ne m'en lasse jamais de l'écouter. Merci Graeme . RIP

KER JI

un véritable et grand artiste "libre" !!!

Marc Toury

Graeme vient de nous quitter.
Merci pour tes chansons qui ont bercé ma jeunesse.

sylvie SCHMITT

Ses yeux se voilent...
Il est parti écouté les étoiles.
Il est calme, reposé.....
Toutes les clochettes vont tintinabuler
......

Marie Pierre Petit

Eh oui encore un vrai chanteur qui rejoint le paradis des poètes

Les Années 70

Le meilleur colporteur des paroles de Léonard Cohen ! Mais les propres textes de ses propres chansons sont très beaux aussi.

Gamatee

Cette chanson m'a toujours fascinée... Adieu, grand Monsieur !

martine dagnicourt

Magnifique....

arramy evelyne

Pur moment de grâce ! Que dire de plus , il est merveilleux ! Merci très fort .

Catherine Manfredi

RIP, toute notre adolescence part avec toi 😢😢😢😢

More Comments

More Videos