La Belle Abbesse
Juliette Lyrics


Jump to: Overall Meaning ↴  Line by Line Meaning ↴

Ben quoi vous n′avez donc jamais rien vu,
Ou c'est-il que vous me reluquez le corsage?
Allez, les manants, laissez-moi le passage
Et pour la bagatelle on est de la revue.
Je les sens vos regards plantés dans mon dos,
Mais moi de ce quartier je suis aborigène.
Ça me donne bien le droit d′avoir mon sans-gêne,
Ça me donne bien le droit le droit d'être un rien crado.
C'est vrai ce matin je me suis même pas lavée.
Je me suis juste remis un peu de bleu et de rose,
Juste pour maquiller quelques ecchymoses
Que la nuit dernière un salaud m′a gravées.
Je me suis pas brossé les chicots non plus.

Tiens pour faire comme si redonne-moi une bière.
Qu′est-ce que vous dites vous là-bas la rombière?
Reculez-vous si vous trouvez que je pue.

Parce qu'il faudrait pas croire
Que parce que vous me voyez,
Accoudée là et sans adresse
Avec tout mon foutoir
Débordant de mes paniers,
Que je ne suis rien qu′une drôlesse
Nageant dans sa bière et sa graisse,
Une simple épave des bas-quartiers.
Non messieurs vous devez saluer
L'impératrice,
L′archiduchesse,
La belle-en-cuisse,
La belle abbesse,
Celle qui passe comme une déesse,
Provocatrice,
Enchanteresse,
Et qui crache sur votre pitié.

Encore un petit dernier et puis salut.
Il faut que je reparte vers ces rues en pente
Que depuis toujours j'inspecte et j′arpente
Comme si j'y cherchais un trésor perdu.
Mais y a pas de trésor y a que de la chiennerie,
Des rentiers hargneux et des vilains mômes
Qui se foutent de ma gueule bouffie d'hématomes
Et des accrocs béants dans ma lingerie.
La nuit je suis divine au rouge des néons,
Fraîche comme les oeillets chourés au cimetière
Que je revends pour le prix d′une rasade de bière
Aux travestis de la rue Germain-Pilon.
La nuit c′est là qu'il y a de foutues clartés
Quand un jeune clodo me prends pour une pute,
Ferme les yeux, m′enlace, enfin me culbute
Et me laisse heureuse et jambes écartées.

Qui t'es toi d′abord qui se dit mon ami,
Un voyeur ou bien un de ces ethnologues
Qui voudrait me fourrer dans son catalogue.
Ben je vais peut-être te répondre: j'ai besoin d′un demi?
C'était y a longtemps... Et puis non je sais plus.
Je préfère la fermer, rester illusoire,
N'être qu′une légende des plus provisoires,
Un tag effacé dès qu′il aura plu,
Une honte qui passe un cauchemar vécu,
Une tête de guignol battant la breloque,




Un épouvantail que le vent déloque,
Un instant montrant son coeur et son cul.

Overall Meaning

The lyrics of Juliette's song La Belle Abbesse narrate the story of a woman who is confident, strong-willed, and independent, even though she is from a disadvantaged background. She asserts her right to be herself and live life on her terms, while challenging societal prejudices that judge her based on her appearance and her station in life. She refers to herself mockingly as a "drôlesse" (slut), but there is an underlying defiance and pride in her self-identification. She mentions the bruises that she got from a violent encounter with a misogynistic man, further underscoring the injustice and inequality that she faces as a woman. She also talks about the night-time economy of the streets, where she finds a sense of belonging and validation among other marginalized people, but also experiences abuse and exploitation from those who see her only as an object of desire.


Overall, the song can be seen as a celebration of the resilience and determination of people who endure poverty, violence, and discrimination, and yet are not defined by them. The use of vernacular language, and the juxtaposition of profanity and poetry, give the song a raw and authentic quality that resonates with listeners who can relate to the struggles and triumphs of the singer.


Line by Line Meaning

Ben quoi vous n′avez donc jamais rien vu,
Have you never seen anything before or why are you staring at my bodice?


Ou c'est-il que vous me reluquez le corsage?
Or where are you looking intently at my bodice?


Allez, les manants, laissez-moi le passage
Come on, peasants, let me through.


Et pour la bagatelle on est de la revue.
And we are part of the show for the pleasure of it.


Je les sens vos regards plantés dans mon dos,
I can feel your eyes stuck on my back,


Mais moi de ce quartier je suis aborigène.
But I am a native to this district.


Ça me donne bien le droit d′avoir mon sans-gêne,
This gives me the right to be myself,


Ça me donne bien le droit le droit d'être un rien crado.
The right to be a bit grungy.


C'est vrai ce matin je me suis même pas lavée.
It's true, I didn't wash this morning.


Je me suis juste remis un peu de bleu et de rose,
I just put on a bit of blue and pink,


Juste pour maquiller quelques ecchymoses
Just to cover up some bruises


Que la nuit dernière un salaud m′a gravées.
That some asshole inflicted on me last night.


Je me suis pas brossé les chicots non plus.
I didn't brush my teeth either.


Tiens pour faire comme si redonne-moi une bière.
Here, to pretend, give me another beer.


Qu′est-ce que vous dites vous là-bas la rombière?
What are you saying over there, old bag?


Reculez-vous si vous trouvez que je pue.
Step back if you think I stink.


Parce qu'il faudrait pas croire
Because you shouldn't believe


Que parce que vous me voyez,
That just because you see me,


Accoudée là et sans adresse
Leaning around here without a home


Avec tout mon foutoir
With all my mess


Débordant de mes paniers,
My baskets overflowing


Que je ne suis rien qu′une drôlesse
That I am just a funny girl


Nageant dans sa bière et sa graisse,
Swimming in her beer and fat,


Une simple épave des bas-quartiers.
A mere wreck of the lower neighborhoods.


Non messieurs vous devez saluer
No, gentlemen, you should bow


L'impératrice,
The Empress,


L′archiduchesse,
The Archduchess,


La belle-en-cuisse,
The beautiful-thighed,


La belle abbesse,
The beautiful abbess,


Celle qui passe comme une déesse,
She who passes like a goddess,


Provocatrice,
Provocative,


Enchanteresse,
Enchanting,


Et qui crache sur votre pitié.
And who spits on your pity.


Encore un petit dernier et puis salut.
One more quick one, then goodbye.


Il faut que je reparte vers ces rues en pente
I have to go back to those sloping streets


Que depuis toujours j'inspecte et j′arpente
That I've always been surveying and walking


Comme si j'y cherchais un trésor perdu.
As if I were looking for a lost treasure there.


Mais y a pas de trésor y a que de la chiennerie,
But there's no treasure, only nastiness,


Des rentiers hargneux et des vilains mômes
Crabby landlords and naughty kids


Qui se foutent de ma gueule bouffie d'hématomes
Who ridicule me with my swollen bruises.


Et des accrocs béants dans ma lingerie.
And the gaping holes in my underclothes.


La nuit je suis divine au rouge des néons,
At night, I shine like a goddess in the red neon lights,


Fraîche comme les oeillets chourés au cimetière
Fresh like carnations stolen from the cemetery


Que je revends pour le prix d′une rasade de bière
That I sell for the price of a gulp of beer


Aux travestis de la rue Germain-Pilon.
To the transvestites on Germain-Pilon street.


La nuit c′est là qu'il y a de foutues clartés
At night, that's when there are damned lights


Quand un jeune clodo me prends pour une pute,
When a young bum takes me for a hooker,


Ferme les yeux, m′enlace, enfin me culbute
Closes his eyes, hugs me, and finally has sex with me


Et me laisse heureuse et jambes écartées.
Leaving me happy and with my legs spread apart.


Qui t'es toi d′abord qui se dit mon ami,
Who are you, first of all, claiming to be my friend,


Un voyeur ou bien un de ces ethnologues
A voyeur or one of those ethnologists


Qui voudrait me fourrer dans son catalogue.
Who wants to stick me in his catalog.


Ben je vais peut-être te répondre: j'ai besoin d'un demi?
Well, maybe I'll respond: do you have a beer?


C'était y a longtemps... Et puis non je sais plus.
That was a long time ago, and no, I don't know anymore.


Je préfère la fermer, rester illusoire,
I prefer to keep quiet and remain illusory,


N'être qu′une légende des plus provisoires,
To be only a most provisional legend,


Un tag effacé dès qu'il aura plu,
A tag that will be erased as soon as it rains,


Une honte qui passe un cauchemar vécu,
A shameful nightmare that has been lived,


Une tête de guignol battant la breloque,
A puppet head swinging from the string,


Un épouvantail que le vent déloque,
A scarecrow that the wind blows apart,


Un instant montrant son coeur et son cul.
A moment showing its heart and its ass.




Writer(s): Juliette Noureddine, Pierre Philippe

Contributed by Ethan B. Suggest a correction in the comments below.
To comment on or correct specific content, highlight it

Genre not found
Artist not found
Album not found
Song not found