Petits Métiers
Juliette Lyrics


Jump to: Overall Meaning ↴

Ils arpentaient les rues et campaient sur les places
Chargés d´objets obscurs, de graines ou bien de vent
Proposant tout ou rien et de bien peu vivant
Leurs grands cris appâtant la vaine populace
Ils arpentaient les rues et campaient sur les places

Oh, combien je regrette leurs voix et leurs musiques
Leurs mains escamotant les piécettes d´argent
Pour service rendu à quelque bonne gens
Et leur air de se foutre de la chose publique
Oh, combien je regrette leurs voix et leurs musiques

Que sont donc devenus
La remmailleuse de bas
Le crieur de journaux
Et la loueuse de chaises
Où donc se sont perdus
La cardeuse de matelas
L´aiguiseur de couteaux
Et le sucreur de fraises
Qui donc les a revus
Le vendeur de mouron
La porteuse de pain
Et le montreur de vues
Ils ont bien disparu
Le grilleur de marrons
L´écorcheur de lapins
Et le chanteur des rues

On n´achetait pas que terrestres nourritures
Autrefois dans nos rues, on y trouvait aussi
Des colporteurs d´histoires et des marchands d´oublies
Et il y avait du rêve plein les petites voitures
On n´achetait pas que terrestres nourritures

Que sont donc devenus
La faiseuse d´embarras
L´accordeur de violons
Et la teneuse de jambe
Où donc se sont perdus
La liseuse de draps
L´ensommeilleur de plomb
Et le violeur de gambe
Qui donc les a revus
L´écriveur de tartines
L´avorteuse de choux
Et le fouteur de guignon
Ils ont bien disparu
Le lécheur de vitrines
La bourreuse de mou
Et l´encaisseur de gnons

Certains étaient tenus à l´écart de la foule
Exerçant un négoce un peu plus inquiétant
Facteurs de basses œuvres et vendeurs d´orviétans
Artisans du frisson, experts en chair-de-poule
Certains étaient tenus à l´écart de la foule

Que sont donc devenus
La toucheuse de bœufs
L´enjoliveur d´obus
Et le pinceur de louches
Où donc se sont perdus
Le dénoueur de nœuds
La torcheuse de culs
Et l´enculeur de mouches
Qui donc les a revus
Le dépendeur d´andouilles
La mangeuse de santé
Et l´étouffeur de vents
Ils ont bien disparu
La gonfleuse de couilles
Le démorveur de nez
Et l´étrilleuse de glands
La tripoteuse d´acné
Le faiseur d´mauvais sang
La fileuse de diarrhée




Aaaaaaaaah !
Et l´équarrisseur d´enfants

Overall Meaning

The lyrics of Juliette's song "Petits Métiers" paint a vivid picture of a bygone era where street vendors and tradespeople roamed the streets, offering their unique services and goods to the public. The opening lines describe these individuals as wandering the streets and setting up camp in public squares, carrying mysterious objects, seeds, or even just the wind, with their loud voices enticing the curious onlookers. They are portrayed as offering both everything and nothing, with their presence attracting the fickle attention of the populace. The repetition of the lines emphasizes the recurring presence of these figures in the daily life of the city.


The singer expresses a deep sense of nostalgia for these street vendors and their music, their skillful hands adept at whisking away coins in exchange for their services. The vendors are depicted as seemingly indifferent to the affairs of the public, yet their presence and unique talents are sorely missed by the singer. The mention of their ability to manipulate small coins from kind people highlights both their cunning nature and their essential role in the community.


The middle section of the lyrics reflects on the disappearance of various tradespeople who once populated the streets, ranging from hawkers of humble goods to performers and skilled craftsmen. The list of vanished professions serves as a lament for the loss of these colorful characters who once populated the city streets, each one contributing to the vibrancy of daily life. The repeated question "Que sont donc devenus?" (What has become of...?) emphasizes the sense of loss and mystery surrounding these forgotten figures.


The final verses take a darker turn as the lyrics delve into the realm of more sinister and obscure tradespeople, who operated on the fringes of society, dealing in questionable services or products. These individuals are described as masters of the macabre, purveyors of fear and unease, with their presence evoking a sense of danger and intrigue. The list of disappeared figures includes a mix of bizarre and unsettling professions, underscoring the eerie and unsettling atmosphere of the city's underbelly. The abrupt and jarring ending with the mention of horrific trades like the "équarrisseur d´enfants" (child butcher) leaves a haunting and unsettling impression on the listener, hinting at the darker aspects of the past that are best left forgotten.




Lyrics © LE RIDEAU BOUGE/ LYES MUSIQUE
Written by: Juliette NOUREDDINE, Pierre PHILIPPE

Lyrics Licensed & Provided by LyricFind
To comment on or correct specific content, highlight it

Genre not found
Artist not found
Album not found
Song not found
Comments from YouTube:

christian derbuel

A l 'heure où les musiques(! ?) des chansons sont un cache texte, il est réconfortant de croiser le chemin d'un authentique auteur compositeur interprète. Pour tant de talent, metci Juliette.

molinero39

merci encore Juliette pour ces merveilleuses chansons si bien écrites et mises en musique,vous êtes unique

abolin segpa et ces

encore bravo : Un(e) auteur délicate qui interprète sa composition avec talent, comme quoi un métissage artistique est réussi quand il est mystifié magnifiquement ! tout les futur schisophrène vous crient d'avance : formidable et merci.Cela tient du génie

alain le chenadec

C'est pas tous les jours que l' on croise une vrai chanteuse avec de vrais textes ! respect !

Dominique Pardo

Les debuts de Juliette. C'est génial.

Justice Yeah

Quel talent : auteure, compositrice et interprète ! Petite fille de kabyle, comme quoi les mélanges sont sains et inévitables !

Michèle Pigache

On ne s'en lasse pas ☺

Thomas Simone

quel tempérament , sacrée Juliette !

Amine A

Magnifique !

ALA BASTILLE

Juliette je t'adore

More Comments

More Versions