Un Ragga Abscons
Juliette Lyrics


Jump to: Overall Meaning ↴  Line by Line Meaning ↴

Quelques folliculaires plumitifs malévoles
Zoïles cacographes et craqueurs icastiques
Jabotent, baguenaudent giries et rocamboles
Et daubent roguement mon chant cataglottique

Ils veulent m'embâter ces apocos jocrisses
J'élude leurs pasquilles et je n'ai pas le choix
C'est ma signifiance, je suis à rémotis
C'est notre schibboleth à mon public et moi

Pacants in poculis, des bégauds alouvis
Hurlupés, gongonnés, clabaudent à l'envi
(Chœurs:)
Des bégauds alouvis clabaudent à l'envi
(Juliette:)
Prêts à patricoter
(Chœurs:)
Prêts à patricoter
(Juliette:)
Guettant la chape-chute
(Chœurs:)
Guettant la chape-chute
(Juliette:)
Ils sont mal oculés s'ils croient qu'ils me tabutent
(Chœurs:)
Ils sont mal oculés s'ils croient qu'ils me tabutent

(Juliette:)
En d'autres termes, ils se trompent

Je n'ai me direz-vous qu'à les contre-pointer
Et pour les raccoiser, jober leurs galimarts
Avec picoterie et pertinacité
Brocarder ces pasquins, dardiller ces langards
Foin de ces garouages et de ces crapaudières
J'abhorre picotins, rogatons, ripopées
Abstème, moi ? Nenni ! Je prélibe un bon verre
J'aime gobelotter un rouquin bouqueté

L'uchronie de l'abscons, cénobite en cuculle
Vil crapoussin gourmé, conoïde homoncule
(Chœurs:)
Cénobite en cuculle !
(Juliette:)
Zélote abigoti guettant la parousie
N'est-il pas plus abstrus que mes amphigouris ?
(Chœurs:)
N'est-il pas plus abstrus que tes amphigouris ?
Conoïde homoncule, cénobite en cuculle !
(Juliette:)
En d'autres termes, pour moi, ça, c'est de l'hébreu, eh !

Ah ! Se déboutonner face à la turlutaine
Dégoiser à gogo, des godants, des églogues
Escobarder, gausser, morguer ribon-ribaine
Se gaudir avec vous et conjouir dans les gogues !

J'ai quelque rimbobo de voir la foule heureuse
(Chœurs:)
T'as quelque rimbobo de voir la foule heureuse
(Juliette:)
Quand les mots rarescents de mes odes l'engantent
(Chœurs:)
Quand les mots rarescents de tes odes l'engantent
(Juliette:)
Glossographe avertie, métromane ubéreuse
Je veux lui impétrer la belle paraguante !
(Chœurs:)
Pour voir la foule heureuse, métromane ubéreuse
(Juliette:)
Je veux lui impétrer la belle paraguante !
(Chœurs:)
Paraguante élégante !

(Juliette:)
Et si bredi-breda pour t'emberlucoquer
Public chéri, j'usais d'un canulant babil
Désheuré, défléchi de me voir forligner

(x4:)
(Juliette:) Rogneux, tu gaberais mon verbiage labile
(Chœurs:) Rogneux, tu gaberais mon verbiage labile

(Juliette:)
En d'autres termes tu ne me comprendrais pas !

-------

"Traduction" (inscrite dans le livret) :

Quelques journaleux malveillants, amers critiques, dont les torchons sont truffés de fautes d'orthographe, papotent, s'amusent à de frivoles et ridicules jérémiades et autres plaisanteries éculées, fustigeant avec arrogance mon riche vocabulaire

Ils veulent m'ennuyer, ces minables benêts. Je ne peux faire autrement que d'esquiver leurs plaisanteries grossières : c'est mon image de marque, je suis à contre-courant. C'est le signe de reconnaissance entre mon public et moi

De facétieux nigauds affamés, un verre à la main, prêts à intriguer, guettant la moindre aubaine, pique-assiettes dans les soirées mondaines, médisent à qui mieux-mieux. S'ils croient me perturber, ils se mettent le doigt dans l'œil

Vous allez me suggérer, pour leur clouer le bec, de leur répondre du tac au tac, de me moquer de leur charabia avec verve, malice et entêtement, railler ces bouffons, piquer au vif ces pipelets

Je hais les soirées mondaines dans les lieux à la mode. J'ai horreur des petits-fours et des cocktails douteux. Toutefois, je ne bois pas que de l'eau ; je ne rechigne pas à déguster un grand cru

L'ignoble moine zélé déguisé en cône ambulant qui attend le retour du Messie n'est il pas plus obscur que moi, dans sa façon de refaire l'histoire ?

Ah ! Comme il est doux de rire en bonne compagnie ! Loin de la vulgarité, user de tous les artifices de l'humour et du jeu de mots, sans oublier la poésie, pour ensemble se réjouir en se divertissant !

Le public m'est reconnaissant d'accéder à sa demande en utilisant la richesse de notre langue. Amoureuse de la sémantique, et poète féconde, j'aime lui faire ce beau cadeau





Et si pour te séduire coûte que coûte, mon cher public, j'utilisais un langage banal et ennuyeux, désorienté et troublé de me voir dévier ainsi, tu me gronderais et te moquerais de ma chanson vouée à l'échec.

Overall Meaning

The lyrics of "Un Ragga Abscons" by Juliette are a display of linguistic virtuosity, as she uses obscure and archaic words to describe her disdain for critics and their petty attempts to belittle her rich vocabulary. The verses are full of playful and intricate expressions, poking fun at those who would dare challenge her use of language, and showing off her skills as a wordsmith.


In the first verse, Juliette mocks those who criticize her singing style, using words like "folliculaires" and "cacographes" to describe them as petty and inept. She goes on to say that she has no choice but to elude their criticisms, as it is her signature style that sets her apart from others. The chorus then features a group of drunken party-goers, who mock her and wait for her to slip up, only to find themselves proved wrong. The second verse further emphasizes her disdain for frivolous party scenes, and her love for a good glass of wine, as she weaves complex words like "brocarder" and "rogatons" into her lyrics.


The third verse takes a more philosophical turn, as Juliette ponders the meaning of obscurity and the role of language in constructing history. She compares herself to a zealous monk waiting for the Messiah, and questions whether his convoluted way of retelling history is any more obscure than her own use of language. The last verse brings the song full circle, as Juliette reflects on the joy of making music and sharing it with an appreciative audience, and hints at the temptation to dumb down her language in order to please them, only to conclude that it would be a mistake.


In conclusion, "Un Ragga Abscons" is a colorful and intricate song that showcases Juliette's talent as a wordsmith and her disdain for critics and shallow party scenes. Her use of obscure words and archaic expressions adds a layer of humor and complexity to the song, and her message of staying true to oneself and not compromising one's artistic vision resonates strongly with the audience.


Line by Line Meaning

Quelques folliculaires plumitifs malévoles
A few malicious, petty journalists with terrible writing skills


Zoïles cacographes et craqueurs icastiques
Inept writers and misguided critics


Jabotent, baguenaudent giries et rocamboles
They chatter and roam around with their ridiculous stories and ramblings


Et daubent roguement mon chant cataglottique
And mock my inventive and complex song


Ils veulent m'embâter ces apocos jocrisses
They want to bother me, these pitiful clowns


J'élude leurs pasquilles et je n'ai pas le choix
I avoid their nonsense and have no other option


C'est ma signifiance, je suis à rémotis
It's my signature style, I am unique


C'est notre schibboleth à mon public et moi
It's our code word, between me and my audience


Pacants in poculis, des bégauds alouvis
Drunkards with their cups, foolish and noisy


Hurlupés, gongonnés, clabaudent à l'envi
Shouting and gossiping without restraint


Prêts à patricoter
Ready to make trouble


Guettant la chape-chute
Waiting for me to slip up


Ils sont mal oculés s'ils croient qu'ils me tabutent
They are mistaken if they think they can defeat me


En d'autres termes, ils se trompent
In other words, they are wrong


Je n'ai me direz-vous qu'à les contre-pointer
You might suggest I confront them head on


Et pour les raccoiser, jober leurs galimarts
And to shut them down, mock their nonsense


Avec picoterie et pertinacité
With sharp wit and determination


Brocarder ces pasquins, dardiller ces langards
Satirize these hack writers, and make fun of their clumsy language


Foin de ces garouages et de ces crapaudières
I have no time for these pretentious gatherings and drinks


J'abhorre picotins, rogatons, ripopées
I despise cheap wine, scraps, and drivel


Abstème, moi ? Nenni ! Je prélibe un bon verre
Teetotaler? Not me! I love a good glass of wine


L'uchronie de l'abscons, cénobite en cuculle
The absurdity of the obscure, a monk in a hood


Vil crapoussin gourmé, conoïde homoncule
A vile gourmand dwarf, a cone-shaped creature


Zélote abigoti guettant la parousie
A fanatic waiting for the end of times


N'est-il pas plus abstrus que mes amphigouris ?
Isn't he more obscure than my convoluted language?


En d'autres termes, pour moi, ça, c'est de l'hébreu, eh !
In other words, it's all Greek to me!


Ah ! Se déboutonner face à la turlutaine
Ah! To let loose and sing a silly song


Dégoiser à gogo, des godants, des églogues
To talk and joke, with puns and silly poems


Escobarder, gausser, morguer ribon-ribaine
To mock, joke, and laugh out loud


Se gaudir avec vous et conjouir dans les gogues !
To enjoy ourselves with you, and have fun in life's pleasures!


J'ai quelque rimbobo de voir la foule heureuse
I have a certain joy in seeing the crowd happy


Quand les mots rarescents de mes odes l'engantent
When the rare and beautiful words of my songs enchant them


Glossographe avertie, métromane ubéreuse
A learned writer, a lover of language


Je veux lui impétrer la belle paraguante !
I want to attain the beautiful promise of success!


Paraguante élégante !
A beautiful and elegant promise!


Et si bredi-breda pour t'emberlucoquer
And if, in order to deceive you, my dear audience, I used simple and boring language


Désheuré, défléchi de me voir forligner
Feeling lost and confused when I see myself betray my own style


Rogneux, tu gaberais mon verbiage labile
You would mock my unstable and uncertain words


En d'autres termes tu ne me comprendrais pas !
In other words, you wouldn't understand me!




Contributed by Isabella J. Suggest a correction in the comments below.
To comment on or correct specific content, highlight it

Genre not found
Artist not found
Album not found
Song not found