L'effet de masse
Maëlle Lyrics


Il était dans ma classe, il vivait dans ta rue
C'était celui d'en face, oui, tu l'as déjà vu
Il partageait ton cœur dans les matins méchants
Tu riais de lui car il était différent

Aujourd'hui, c'est toujours la même histoire
Dans la vie ou dans les bruits de couloir

Dans les beaux bureaux en glace
Comme dans les couloirs d'école
C'est toujours l'effet de masse
Qui nous casse et nous isole
Sur les écrans, sous des masques
Dans des regards qui rigolent
C'est toujours l'effet de masse
Qui nous casse et nous isole

Il était dans ma classe, il vivait dans ta rue
C'était celui qui passe mais son nom, je sais plus
Qu'est-c'qu'on peut être idiot quand on est plus nombreux
Je l'avoue le cœur gros, oui, j'ai ri avec eux

Aujourd'hui, c'est toujours la même histoire
Dans la vie ou dans les bruits de couloir

Dans les beaux bureaux en glace
Comme dans toutes les cours d'école
C'est toujours l'effet de masse
Qui nous casse et nous cogne
Sur les écrans, sous des masques
Dans des regards qui rigolent
C'est toujours l'effet de masse
Qui nous casse et nous isole

Il était à l'écart et on était plusieurs
Il faut un faire-valoir pour se sentir meilleur
Il était dans ma classe, il vivait dans ta rue
C'était celui d'en face, on n'l'a plus jamais vu

Lyrics © LES POUPEES, GIOCA MUSIC SARL, AZERTY, WARNER CHAPPELL MUSIC FRANCE
Written by: Paul Ecole, Gioacchino Maurici, Calogero Joseph Maurici

Lyrics Licensed & Provided by LyricFind
To comment on specific lyrics, highlight them
Genre not found
Artist not found
Album not found
Song not found
Most interesting comments from YouTube:

Parlons Eurovision

J'ai été harcelée au collège alors cette chanson me touche beaucoup. Les conséquences de quatre ans de solitude, de moqueries envers mon physique, de menaces, de bousculades, de rabaissement on fait de moi une personne qui a perdu confiance en soi. Je suis au lycée et j'ai même pas envie d'avoir des amis. J'ai appris à observer les gens, et à notre âge les personnes sont toutes pareil. Elles se jugent et sont hypocrites entre elles. Le principal c'est que je sois une personne respectueuse et gentille avec les autres. Aujourd'hui je suis bien plus jolie que les personnes qui se moquaient de moi. J'en ai marre que les jeunes se fassent harceler juste pour des histoires de différences. On se fait harceler mais dans le fond les gens savent même pas qui on est. Ils prennent même pas la peine de faire connaissance, non. Si le mec le plus populaire se fou de quelqu'un, c'est tellement intelligent de le suivre ! Tandis qu'on subit, eux en rient. On rentre chez nous avec l'angoisse d'y retourner le lendemain, eux s'en foutent complétement. J'en ai marre qu'à l'école on ne parle très peu de harcèlement. L'éducation civique avec le prof d'histoire n'a servi à rien. Il faut nous instruire bien plus de valeurs dès notre plus jeune âge. Les parents éduquent mal leur enfants, sinon il y aurait pas autant de cas de harcèlement. Il faut bien plus de sanctions.

Voila plus d'un an que j'ai publié ce commentaire, j'ai des choses à rajouter ;) Je suis aujourd'hui en classe de BTS, et je me suis faite une amie qui m'accepte, car on a eu un passé similaire, et puis on a eu un feeling la première fois qu'on s'est parlées. Donc même si c'est dur de vous faire des amis, attendez de trouver les bonnes personnes. Si vous trouvez personne, ce n'est pas vous le problème, c'est juste que les autres ne sont pas faits pour vous.
J'ai fais en sorte à faire de mon passé un support pour servir à quelque chose, et j'ai pu, grâce à une action professionnelle qu'on devait réaliser en classe de Terminale, faire de la prévention aux classes de sixième dans un collège. Je leur ait expliqué ce que c'était le harcèlement, les conséquences sur les élèves et les harceleurs, des moyens de prévention, et pu parler de mon parcours personnel. J'ai pu tourner la page.
Je tiens à rajouter qu'avoir confiance en soi c'est pas facile; mais c'est quelque chose qui se travaille. Quand j'étais jeune on me disait d'avoir confiance en moi, mais c'est plus facile à dire qu'à faire. Alors, comment j'ai fais pour y arriver ? En travaillant sur moi-même: me trouver des qualités, accepter mes défauts, tendre la main aux personnes qui ont besoin d'aide, faire quelque chose d'artistique (le dessin), Il faut vous réveiller tous les jours en étant content d'être vous-mêmes, car vous allez vivre dans votre corps et votre mentalité toute votre vie. Si on ne s'aime pas soi, comment peut-on vivre avec ça toute une vie ?

Merci pour tous vos commentaires, vos témoignages en dessous du mien, je suis contente que des personnes ayant eu un passé similaire au mien puissent aller mieux. D'autres se font encore harceler, et j'espère bien qu'elles ne se laisseront pas abattre. Il faut en parler, et se faire aider !

Prenez soin de vous, et des autres aussi ❤️



Milla Chahbi

Il était dans ma classe, il vivait dans ta rue
C'était celui d'en face, oui, tu l'as déjà vu
Il partageait ton cœur dans les matins méchants
Tu riais de lui car il était différent
Aujourd'hui, c'est toujours la même histoire
Dans la vie ou dans les bruits de couloir
Dans les beaux bureaux en glace
Comme dans les couloirs d'école
C'est toujours l'effet de masse
Qui nous casse et nous isole
Sur les écrans, sous des masques
Dans des regards qui rigolent
C'est toujours l'effet de masse
Qui nous casse et nous isole
Il était dans ma classe, il vivait dans ta rue
C'était celui qui passe mais son nom, je sais plus
Qu'est-c'qu'on peut être idiot quand on est plus nombreux
Je l'avoue le cœur gros, oui, j'ai ri avec eux
Aujourd'hui, c'est toujours la même histoire
Dans la vie ou dans les bruits de couloir
Dans les beaux bureaux en glace
Comme dans toutes les cours d'école
C'est toujours l'effet de masse
Qui nous casse et nous cogne
Sur les écrans, sous des masques
Dans des regards qui rigolent
C'est toujours l'effet de masse
Qui nous casse et nous isole
Il était à l'écart et on était plusieurs
Il faut un faire-valoir pour se sentir meilleur
Il était dans ma classe, il vivait dans ta rue
C'était celui d'en face, on n'l'a plus jamais vu



Daniel Vignot

English lyrics

He was in my class, he lived on your street
It was the one across the street, yes, you've seen him before
He shared your bus in the evil mornings
You laughed at him because he was different
Today, it's still the same story
In life or in the rumors

In the beautiful ice offices
As in school corridors
It's always the mass effect
Which breaks us and isolates us
On the screens, under masks
In the looks that laugh
It's always the mass effect
Which breaks us and isolates us

He was in my class, he lived on your street
He was the one who passes, but his name, I don't know anymore
How stupid can we be when there are more of us
I admit it with a heavy heart, yes, I laughed with them
Today, it's still the same story
In life or in the noises of corridors

In the beautiful ice offices
As in all schoolyards
It's always the mass effect
Which classifies us and hits us
On the screens, under masks
In the looks that laugh
It's always the mass effect
Which breaks us and isolates us

He was out of the way and there were several of us
You need a scapegoat to feel better
He was in my class, he lived on your street
It was the one across the street, we never saw him again



Laura Sofia Barrera

Paroles.
Il était dans ma classe, il vivait dans ta rue
C'était celui d'en face, oui, tu l'as déjà vu
Il partageait ton car dans les matins méchants
Tu riais de lui car il était différent

Aujourd'hui, c'est toujours la même histoire
Dans la vie ou dans les bruits de couloir

Dans les beaux bureaux en glace
Comme dans les couloirs d'école
C'est toujours l'effet de masse
Qui nous casse et nous isole
Sur les écrans, sous des masques
Dans des regards qui rigolent
C'est toujours l'effet de masse
Qui nous casse et nous isole

Il était dans ma classe, il vivait dans ta rue
C'était celui qui passe mais son nom, je sais plus
Qu'est-c'qu'on peut être idiot quand on est plus nombreux
Je l'avoue le cœur gros, oui, j'ai ri avec eux

Aujourd'hui, c'est toujours la même histoire
Dans la vie ou dans les bruits de couloir

Dans les beaux bureaux en glace
Comme dans toutes les cours d'école
C'est toujours l'effet de masse
Qui nous glace et qui nous cogne
Sur les écrans, sous des masques
Dans des regards qui rigolent
C'est toujours l'effet de masse
Qui nous casse et nous isole

Il était à l'écart et on était plusieurs
Il faut un faire-valoir pour se sentir meilleur
Il était dans ma classe, il vivait dans ta rue
C'était celui d'en face, on n'l'a plus jamais vu



Valentine Jean Victor

it's :
He was in my class, he lived on your street
It was the one opposite, yes, you've seen it before
He shared your bus on bad mornings
You laughed at him because he was different

Today it's still the same story
In life or in the hallway noises

In the beautiful ice-cream offices
Like in the school hallways
It's always the mass effect
That breaks us and isolates us
On screens, under masks
In laughing looks
It's always the mass effect
That breaks us and isolates us

He was in my class, he lived on your street
It was the one passing but his name, I don't know anymore
What can we be silly when there are more of us
I admit it with a heavy heart, yes, I laughed with them

Today it's still the same story
In life or in the hallway noises

In the beautiful ice-cream offices
As in all schoolyards
It's always the mass effect
Who freezes us and bangs us
On screens, under masks
In laughing looks
It's always the mass effect
That breaks us and isolates us

He was away and we were several
You need a foil to feel better
He was in my class, he lived on your street
It was the one opposite, we never saw him again



Annaëlle D.

Maintenant, je vous invite à lire mon commentaire à la vidéo et à réécouter cette chanson...

Pour être plus sûre, je vous remets ici mon commentaire :
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
En vrac, car je découvre la chanson (et l'artiste) :

(1:01) « Sur les écrans , sous des masques , dans des regards qui rigolent » ???!!!

Voilà une chanson qui semble chercher à imprimer en vous la nouvelle normalité : des relations humaines par « écrans » interposés, distanciées par des « masques » sur les visages, ne laissant apparaître que le « regard » dont il faudrait se contenter pour lire un sourire !

« Qu'est-ce qu'on peut être idiot (1:33) quand on est plus nombreux ».
Ah bon ? Moi je croyais que plus on est de fous, plus on rit...
Mais non, ici « c'est toujours l'effet de masse qui nous casse et nous isole ». Loin de nous l'idée que l'union fait la force, oulah ! attention, non : gardez vos distances !!

« C'est toujours l'effet de masse qui nous classe et nous cogne ». Genre "avoir plein d'amis qui vous aiment et que vous aimez, avec lesquels vous vous épanouissez tous ensemble" ça n'existerait pas...

« il était à l'écart et on était plusieurs » + « il faut un faire-valoir pour se sentir meilleur » = celui qui est à l'écart est inférieur (définition d'un faire-valoir).

0:33 « il » était différent.... aujourd'hui « il » a disparu (3:03) <-- remarquez aussi les chiffres des temps !
J'ajoute (par rapport à mon commentaire précédent) que 33 représente le Christ... l'éveil de la Conscience.

Et je suis certaine qu'on peut y entendre ou voir plein d'autres messages cachés... à ceux qui ne savent pas écouter et regarder.

Maëlle comprend-elle la portée de ce qu'elle chante ?

Restez vigilants...



Polux

Il était dans ma classe, il vivait dans ta rue
C'était celui d'en face, oui, tu l'as déjà vu
Il partageait ton cœur dans les matins méchants
Tu riais de lui car il était différent
Aujourd'hui, c'est toujours la même histoire
Dans la vie ou dans les bruits de couloir
Dans les beaux bureaux en glace
Comme dans les couloirs d'école
C'est toujours l'effet de masse
Qui nous casse et nous isole
Sur les écrans, sous des masques
Dans des regards qui rigolent
C'est toujours l'effet de masse
Qui nous casse et nous isole
Il était dans ma classe, il vivait dans ta rue
C'était celui qui passe mais son nom, je sais plus
Qu'est-c'qu'on peut être idiot quand on est plus nombreux
Je l'avoue le cœur gros, oui, j'ai ri avec eux
Aujourd'hui, c'est toujours la même histoire
Dans la vie ou dans les bruits de couloir
Dans les beaux bureaux en glace
Comme dans toutes les cours d'école
C'est toujours l'effet de masse
Qui nous casse et nous cogne
Sur les écrans, sous des masques
Dans des regards qui rigolent
C'est toujours l'effet de masse
Qui nous casse et nous isole
Il était à l'écart et on était plusieurs
Il faut un faire-valoir pour se sentir meilleur
Il était dans ma classe, il vivait dans ta rue
C'était celui d'en face, on n'l'a plus jamais vu



All comments from YouTube:

antonino.

Etant instituteur primaire, je compte en parler à mes collègues afin de le diffuser aux élèves et de prévenir contre le harcèlement scolaire. Sublimes clip et chanson qui permettent de conscientiser les plus jeunes!

Jade YouTube 😜

@Noah.angel.06 merci c gentil 🙂

Noah.angel.06

@Jade YouTube 😜 je comprends si tu a besoin de parler je suis la !

Jade YouTube 😜

Je me suis fait harcelée moralement par ma prof également sur internet par des gens 😔




JE SUIS CONTRE LE HARCÈLEMENT 🛑🤚🤚

Céline Cuvier

@Laetitia Girard oui c'est vrai mais sauf qu'il devrait payer les droits a la sagem

Noah.angel.06

@Sloane Blanchet hello..je c'est pas si sa c'est arrangé maintenant ?en tout cas j'espère que ta réussi à en parler à quelqu'un qui a pu t'aider?

31 More Replies...

Parlons Eurovision

J'ai été harcelée au collège alors cette chanson me touche beaucoup. Les conséquences de quatre ans de solitude, de moqueries envers mon physique, de menaces, de bousculades, de rabaissement on fait de moi une personne qui a perdu confiance en soi. Je suis au lycée et j'ai même pas envie d'avoir des amis. J'ai appris à observer les gens, et à notre âge les personnes sont toutes pareil. Elles se jugent et sont hypocrites entre elles. Le principal c'est que je sois une personne respectueuse et gentille avec les autres. Aujourd'hui je suis bien plus jolie que les personnes qui se moquaient de moi. J'en ai marre que les jeunes se fassent harceler juste pour des histoires de différences. On se fait harceler mais dans le fond les gens savent même pas qui on est. Ils prennent même pas la peine de faire connaissance, non. Si le mec le plus populaire se fou de quelqu'un, c'est tellement intelligent de le suivre ! Tandis qu'on subit, eux en rient. On rentre chez nous avec l'angoisse d'y retourner le lendemain, eux s'en foutent complétement. J'en ai marre qu'à l'école on ne parle très peu de harcèlement. L'éducation civique avec le prof d'histoire n'a servi à rien. Il faut nous instruire bien plus de valeurs dès notre plus jeune âge. Les parents éduquent mal leur enfants, sinon il y aurait pas autant de cas de harcèlement. Il faut bien plus de sanctions.

Voila plus d'un an que j'ai publié ce commentaire, j'ai des choses à rajouter ;) Je suis aujourd'hui en classe de BTS, et je me suis faite une amie qui m'accepte, car on a eu un passé similaire, et puis on a eu un feeling la première fois qu'on s'est parlées. Donc même si c'est dur de vous faire des amis, attendez de trouver les bonnes personnes. Si vous trouvez personne, ce n'est pas vous le problème, c'est juste que les autres ne sont pas faits pour vous.
J'ai fais en sorte à faire de mon passé un support pour servir à quelque chose, et j'ai pu, grâce à une action professionnelle qu'on devait réaliser en classe de Terminale, faire de la prévention aux classes de sixième dans un collège. Je leur ait expliqué ce que c'était le harcèlement, les conséquences sur les élèves et les harceleurs, des moyens de prévention, et pu parler de mon parcours personnel. J'ai pu tourner la page.
Je tiens à rajouter qu'avoir confiance en soi c'est pas facile; mais c'est quelque chose qui se travaille. Quand j'étais jeune on me disait d'avoir confiance en moi, mais c'est plus facile à dire qu'à faire. Alors, comment j'ai fais pour y arriver ? En travaillant sur moi-même: me trouver des qualités, accepter mes défauts, tendre la main aux personnes qui ont besoin d'aide, faire quelque chose d'artistique (le dessin), Il faut vous réveiller tous les jours en étant content d'être vous-mêmes, car vous allez vivre dans votre corps et votre mentalité toute votre vie. Si on ne s'aime pas soi, comment peut-on vivre avec ça toute une vie ?

Merci pour tous vos commentaires, vos témoignages en dessous du mien, je suis contente que des personnes ayant eu un passé similaire au mien puissent aller mieux. D'autres se font encore harceler, et j'espère bien qu'elles ne se laisseront pas abattre. Il faut en parler, et se faire aider !

Prenez soin de vous, et des autres aussi ❤️

meriem adda

ca me rapelle l anime de wonder egg priority
........

Sarah B

Merci pour ton témoignage 🙏 ça fait du bien d'entendre ton expérience et comment tu t'en ai sortie ☀️ j'avoue que j'ai suivie un peu le même parcours que toi
Et l'art, la bienveillance et l'amour de soi ont été mes échappatoires
Alors merci 🙏❤ ça fait du bien et plaisir de voir des histoires similaires chez les autres et de voir qu'on s'en sort toujours et que le positif est devant nous ☀️❤❤🙏🙏🎉🌻🌺

De tout et de Scrap

Merci pour ce témoignage. Je me rends compte que tout ce que peut faire l'Education nationale n'a pas vraiment de résultats... Tu as raison, ce sont les parents les responsables. Je suis maman et j'apprends à mes enfants le respect d'autrui à tous les niveaux et à chaque instant. Il faut être présent, parler avec ses enfants, tout le temps. Je te souhaite un belle vie dans la lumière ☀🥰😘

More Comments

More Videos