Samurai
Shurik'n Lyrics


Oh, qu'est-ce t'as à me regarder?
Qui, moi?

Toujours vif, comme au premier jour de cours
Où tour à tour les mecs te matent, claque pas des genoux ou t'es viré de la cour
Tenir le coup, regard froid, fais pas le tocard
L'œil au beurre noir, vaut mieux le faire que l'avoir
Dès le plus jeune âge, engrainé à évoluer
Dans une meute où l'ego se fait les dents sur les colliers d'à-côté
Où les réputations se font et se défont
Où les moins costauds enjambent les ponts, se défoncent sans modération
En guerre permanente avec les autres, les bandes se forment
On comprend vite qu'on est plus fort avec ses potes
En somme, voici venir l'âge béni
Où tu te crois homme mais t'es qu'un con et y a qu'à toi qu'on l'a pas dit
Les autres jouent les caïds pour une bille, puis une fille
Les poils s'hérissent, les dents grincent, on tape pour des peccadilles
Évite les yeux, on doit pas voir quand ça va mal
La moindre faille physique ou mentale, l'issue peut être fatale
On grandit au milieu des rônins
Chacun sa barque pourrie sur sa mer de merde
Chacun sa voie, sa vie, devant l'adversité, les coudes se soudent
On pousse un kiaï, le doute se taille
Prêt à mourir comme un samouraï

On joue dans un chambara
La fierté, la loi tuent
Comme un bon vieux Kurosawa, la main sur le katana
Même si la peur m'assaille
Je partirai comme un samouraï
On joue dans un chambara
La fierté, la loi tuent
Comme un bon vieux Kurosawa, la main sur le katana
Même si la peur m'assaille
Je partirai comme un samouraï

Le temps passe, Baby Cart grandit entre le fer et la soie
La soie, c'est avec le fer qu'il l'a acquise, aux prises avec la pression
La presse relate ses actions
La prison souvent remplace le pacson
Le pompon s'agite au-dessus de nos têtes
Chacun le veut pour lui, un billet pour le manège
Gratuit, verrouillé, la nuit les lampadaires se morphent en mecs
Une seule quête, les pépètes
Quand t'as les sous, tu drives une 7-20
Et tu touches des seins, on lutte
Souvent on bute sur le pied du voisin, espace restreint
On gueule souvent, on en vient aux mains pour tout et rien
Ça finit devant témoins
Et va savoir combien de temps on peut rester sans voir les siens
Comprends bien, c'est une réalité, pas une BD
Les sens toujours éveillés
Évite les embûches, les femmes risquées, les boîtes piégées, les gens ont changé
La rue est mal fréquentée
Surtout sors pas sans tes papiers, ça peut gâcher la soirée
J'ai combattu, j'ai eu mon heure, mon jour
Je verse un verset pour ceux qui attendent leur tour et ceux qui ne rigoleront plus
On baissera pas les bras, on n'est pas né pour ça
Mêmes vaincus, on se jettera dans la bataille
Pour l'honneur, comme un samouraï

On joue dans un chambara
La fierté, la loi tuent
Comme un bon vieux Kurosawa
La main sur le katana
Même si la peur m'assaille
Je partirai comme un samouraï
On joue dans un chambara
La fierté, la loi tuent
Comme un bon vieux Kurosawa
La main sur le katana
Même si la peur m'assaille
Je partirai comme un samouraï

Lyrics © BMG RIGHTS MANAGEMENT (FRANCE), FRANCE TELEVISIONS DISTRIBUTION, Marguerite, Peermusic Publishing, Kobalt Music Publishing Ltd.
Written by: Bruno Coulais, Geoffroy Mussard

Lyrics Licensed & Provided by LyricFind
To comment on specific lyrics, highlight them
Genre not found
Artist not found
Album not found
Song not found
Most interesting comments from YouTube:

Junior Santiago

Lyrics:

[Intro]
- Oh qu'est-ce t'as à me regarder ?
- ... Qui, moi ?

[Couplet 1]
Toujours vif, comme au premier jour de cours
Ou tour à tour les mecs te matent
Claques pas des genoux ou t'es viré de la cour
Tenir le coup, regard froid, fais pas le tocard
L’œil au beurre noir, vaut mieux le faire que l'avoir
Dès le plus jeune âge, engrainé à évoluer
Dans une meute où l'ego se fait les dents sur les colliers d'à-côté
Où les réputations se font et se défont
Où les moins costauds enjambent les ponts
Se défoncent sans modération
En guerre permanente avec les autres, les bandes se forment
On comprend vite qu'on est plus fort avec ses potes
En somme, voici venir l'âge béni
Où tu te crois homme mais t'es qu'un con et y'a qu'à toi qu'on l'a pas dit
Les autres jouent les caïds pour une bille, puis une fille
Les poils s'hérissent, les dents grincent, on tape pour des peccadilles
Évite les yeux, on doit pas voir quand ça va mal
La moindre faille physique ou mentale, l'issue peut être fatale
On grandit au milieu des rônins
Chacun sa barque pourrie sur sa mer de merde
Chacun sa voie, sa vie
Devant l'adversité, les coudes se soudent
On pousse un kiaï, le doute se taille
Prêt à mourir comme un samouraï

[Refrain]
On joue dans un chambara
La fierté, la loi tuent
Comme un bon vieux Kurosawa
La main sur le katana
Même si la peur m'assaille
Je partirai comme un samouraï
On joue dans un chambara
La fierté, la loi tuent
Comme un bon vieux Kurosawa
La main sur le katana
Même si la peur m'assaille
Je partirai comme un samouraï

[Couplet 2]
Le temps passe, Baby Cart grandit entre le fer et la soie
La soie, c'est avec le fer qu'il l'a acquise
Aux prises avec la pression
La presse relate ses actions
La prison souvent remplace le pacson
Le pompon s'agite au-dessus de nos têtes
Chacun le veut pour lui, un billet pour le manège
Gratuit, verrouillé, la nuit les lampadaires se morphent en mecs
Une seule quête, les pépètes
Quand t'as les sous, tu drives une 7-20
Et tu touches des seins, on lutte
Souvent on bute sur le pied du voisin, espace restreint
On gueule souvent, on en vient aux mains pour tout et rien
Ça finit devant témoins
Et va savoir combien de temps on peut rester sans voir les siens
Comprends bien : c'est une réalité, pas une BD
Les sens toujours éveillés
Evite les embûches, les femmes risquées
Les boîtes piégées, les gens ont changé
La rue est mal fréquenté
Surtout sors pas sans tes papiers, ça peut gâcher la soirée
J'ai combattu, j'ai eu mon heure, mon jour
Je verse un verset pour ceux qui attendent leur tour
Et ceux qui ne rigoleront plus
On baissera pas les bras, on n'est pas né pour ça
Mêmes vaincus, on se jettera dans la bataille
Pour l'honneur, comme un samouraï

[Refrain]
On joue dans un chambara
La fierté, la loi tuent
Comme un bon vieux Kurosawa
La main sur le katana
Même si la peur m'assaille
Je partirai comme un samouraï



Jeanne Ziemi

Toujours vif, comme au premier jour de cours
Où tour à tour les mecs te matent, claque pas des genoux
T'es viré d'la cour, tenir le coup, regard froid
Fais pas le tocard
L'œil au beurre noir, vaut mieux le faire que l'avoir
Dès le plus jeune âge engrainé
À évoluer dans une meute où l'ego
Se fait les dents sur les colliers d'à côté
Où les réputations se font et se défont
Où les moins costauds enjambent les ponts
Se défoncent sans modération
En guerre permanente avec les autres
Les bandes se forment
On comprend vite qu'on est plus fort avec ses potes
En somme, voici venir l'âge béni
Où tu t'crois homme, mais t'es qu'un con
Et y a qu'à toi qu'on n'a pas dit
Les autres jouent les caïds pour une bille
Puis une fille, les poils s'hérissent
Les dents grinces, on tape pour des peccadilles
Évite les yeux, on doit pas voir quand ça va mal
La moindre faille physique ou mentale, l'issue peut être fatale
On grandit au milieu des ronins
Chacun sa barque pourrie sur sa mer de merde
Chacun sa voie, sa vie
Devant l'adversité, les coudes se soudent
On pousse un kïai, le doute se taille
Prêt à mourir comme un samuraï
On joue dans un chambara
La fierté, la loi
Tuent comme un bon vieux Kurosawa
La main sur le katana
Même si la peur m'assaille
Je partirai comme un samuraï
On joue dans un chambara
La fierté, la loi
Tuent comme un bon vieux Kurosawa
La main sur le katana
Même si la peur m'assaille
Je partirai comme un samuraï
Le temps passe
Baby Kart grandi entre le fer et la soie
La soie, c'est avec le fer qu'il l'a acquise
Aux prises avec la pression
La presse relate ses actions
La prison souvent remplace le paxon
Le ponpon s'agite au-dessus de nos têtes
Chacun le veut pour lui, un billet pour le manège
Gratuit, verrouillé
La nuit les lampadaires se morphent en mecs
Une seule quête, les pépètes
Quand t'as les sous tu drives une 7-20
Et tu touches des seins
On lutte
Souvent on butte sur le pied du voisin
Espace restreint
On gueule souvent, on en vient aux mains
Pour tout et rien
Ça finit devant témoins
Et va savoir combien de temps on peut rester sans voir les siens
Comprends bien
C'est une réalité, pas une BD
Les sens toujours éveillés
Éviter les embuches
Les femmes risquées, les boites piégées
Les gens ont changé
La rue est mal fréquentée
Surtout sors pas sans tes papiers
Ça peut gâcher la soirée
J'ai combattu
J'ai eu mon heure, mon jour
Je verse un verset pour ceux qui attendent leur tour
Et ceux qui ne rigoleront plus
On baissera pas les bras
On n'est pas né pour ca
Même vaincu, on se jettera dans la bataille
Pour l'honneur, comme un samouraï
On joue dans un chambara (chambara)
La fierté, la loi
Tuent comme un bon vieux Kurosawa
La main sur le katana (katana)
Même si la peur m'assaille
Je partirai comme un samuraï
On joue dans un chambara (chambara)
La fierté, la loi
Tuent comme un bon vieux Kurosawa
La main sur le katana (katana)
Même si la peur m'assaille
Je partirai comme un samuraï



DONTSTOP

Toujours vif comme au premier jour de cours
Ou tour à tour les mecs te matent
Claques pas des genoux ou t'es viré de la cour
Tenir le coup, regard froid, fais pas le tocard
L’œil au beurre noir vaut mieux le faire que l'avoir
Dès le plus jeune âge, engrainé à évoluer
Dans une meute où l'ego se fait les dents sur les colliers d'à-côté
Où les réputations se font et se défont
Où les moins costauds enjambent les ponts
Se défoncent sans modération
En guerre permanente avec les autres, les bandes se forment
On comprend vite qu'on est plus fort avec ses potes
En somme, voici venir l'age béni
Où tu te crois homme mais t'es qu'un con et y'a qu'à toi qu'on l'a pas dit
Les autres jouent les caïds pour une bille, puis une fille
Les poils s'hérissent, les dents grincent, on tape pour des peccadilles
Évite les yeux, on doit pas voir quand ça va mal
La moindre faille phisique ou mentale, l'issue peut être fatale
On grandit au milieu des rônins
Chacun sa barque pourrie sur sa mer de merde
Chacun sa voie, sa vie
Devant l'adversité, les coudes se soudent
On pousse un kiaï, le doute se taille
Prêt à mourir comme un samouraï
On joue dans un chambara
La fierté, la loi tuent
Comme un bon vieux Kurosawa
La main sur le katana
Même si la peur m'assaille
Je partirai comme un samouraï
Le temps passe, Baby Cart grandit entre le fer et la soie
La soie, c'est avec le fer qu'il l'a acquise
Aux prises avec la pression
La presse relate ses actions
La prison souvent remplace le pacson
Le pompon s'agite au-dessus de nos têtes
Chacun le veut pour lui, un billet pour le manège
Gratuit, verrouillé, la nuit les lampadaires se morphent en mecs
Une seule quête, les pépètes
Quand t'as les sous, tu drives une 7-20
Et tu touches des seins, on lutte
Souvent on bute sur le pied du voisin, espace restreint
On gueule souvent, on en vient aux mains pour tout et rien
Ça finit devant témoins
Et va savoir combien de temps on peut rester sans voir les siens
Comprends bien : c'est une réalité, pas une BD
Les sens toujours éveillés
Evite les embûches, les femmes risquées
Les boîtes piégées, les gens ont changé
La rue est mal fréquenté
Surtout sors pas sans tes papiers, ça peut gâcher la soirée
J'ai combattu, j'ai eu mon heure, mon jour
Je verse un verset pour ceux qui attendent leur tour
Et ceux qui ne rigoleront plus
On baissera pas les bras, on n'est pas né pour ça
Mêmes vaincus, on se jettera dans la bataille
Pour l'honneur, comme un samouraï

On joue dans un chambara
La fierté, la loi tuent
Comme un bon vieux Kurosawa
La main sur le katana
Même si la peur m'assaille
Je partirai comme un samouraï



Omar Younes

Oh, qu'est-ce t'as à m'regarder
Qui, moi
Toujours vif, comme au premier jour de cours
Où tour à tour les mecs te matent, claque pas des genoux
T'es viré d'la cour, tenir le coup, regard froid
Fais pas le tocard
L'œil au beurre noir, vaut mieux le faire que l'avoir
Dès le plus jeune âge engrainé
À évoluer dans une meute où l'ego
Se fait les dents sur les colliers d'à côté
Où les réputations se font et se défont
Où les moins costauds enjambent les ponts
Se défoncent sans modération
En guerre permanente avec les autres
Les bandes se forment
On comprend vite qu'on est plus fort avec ses potes
En somme, voici venir l'âge béni
Où tu t'crois homme, mais t'es qu'un con
Et y a qu'à toi qu'on n'a pas dit
Les autres jouent les caïds pour une bille
Puis une fille, les poils s'hérissent
Les dents grinces, on tape pour des peccadilles
Évite les yeux, on doit pas voir quand ça va mal
La moindre faille physique ou mentale, l'issue peut être fatale
On grandit au milieu des ronins
Chacun sa barque pourrie sur sa mer de merde
Chacun sa voie, sa vie
Devant l'adversité, les coudes se soudent
On pousse un kïai, le doute se taille
Prêt à mourir comme un samuraï
On joue dans un chambara
La fierté, la loi
Tuent comme un bon vieux Kurosawa
La main sur le katana
Même si la peur m'assaille
Je partirai comme un samuraï
On joue dans un chambara
La fierté, la loi
Tuent comme un bon vieux Kurosawa
La main sur le katana
Même si la peur m'assaille
Je partirai comme un samuraï
Le temps passe
Baby Kart grandi entre le fer et la soie
La soie, c'est avec le fer qu'il l'a acquise
Aux prises avec la pression
La presse relate ses actions
La prison souvent remplace le paxon
Le ponpon s'agite au-dessus de nos têtes
Chacun le veut pour lui, un billet pour le manège
Gratuit, verrouillé
La nuit les lampadaires se morphent en mecs
Une seule quête, les pépètes
Quand t'as les sous tu drives une 7-20
Et tu touches des seins
On lutte
Souvent on butte sur le pied du voisin
Espace restreint
On gueule souvent, on en vient aux mains
Pour tout et rien
Ça finit devant témoins
Et va savoir combien de temps on peut rester sans voir les siens
Comprends bien
C'est une réalité, pas une BD
Les sens toujours éveillés
Éviter les embuches
Les femmes risquées, les boites piégées
Les gens ont changé
La rue est mal fréquentée
Surtout sors pas sans tes papiers
Ça peut gâcher la soirée
J'ai combattu
J'ai eu mon heure, mon jour
Je verse un verset pour ceux qui attendent leur tour
Et ceux qui ne rigoleront plus
On baissera pas les bras
On n'est pas né pour ca
Même vaincu, on se jettera dans la bataille
Pour l'honneur, comme un samouraï
On joue dans un chambara (chambara)
La fierté, la loi
Tuent comme un bon vieux Kurosawa
La main sur le katana (katana)
Même si la peur m'assaille
Je partirai comme un samuraï
On joue dans un chambara (chambara)
La fierté, la loi
Tuent comme un bon vieux Kurosawa
La main sur le katana (katana)
Même si la peur m'assaille
Je partirai comme un samuraï



ⴰⴼⵡⴰⴷ ⴰⵎⵃⴰⴷⴷⵉ

Oh, qu'est-ce t'as à m'regarder
Qui, moi
Toujours vif, comme au premier jour de cours
Où tour à tour les mecs te matent, claque pas des genoux
T'es viré d'la cour, tenir le coup, regard froid
Fais pas le tocard
L'œil au beurre noir, vaut mieux le faire que l'avoir
Dès le plus jeune âge engrainé
À évoluer dans une meute où l'ego
Se fait les dents sur les colliers d'à côté
Où les réputations se font et se défont
Où les moins costauds enjambent les ponts
Se défoncent sans modération
En guerre permanente avec les autres
Les bandes se forment
On comprend vite qu'on est plus fort avec ses potes
En somme, voici venir l'âge béni
Où tu t'crois homme, mais t'es qu'un con
Et y a qu'à toi qu'on n'a pas dit
Les autres jouent les caïds pour une bille
Puis une fille, les poils s'hérissent
Les dents grinces, on tape pour des peccadilles
Évite les yeux, on doit pas voir quand ça va mal
La moindre faille physique ou mentale, l'issue peut être fatale
On grandit au milieu des ronins
Chacun sa barque pourrie sur sa mer de merde
Chacun sa voie, sa vie
Devant l'adversité, les coudes se soudent
On pousse un kïai, le doute se taille
Prêt à mourir comme un samuraï
On joue dans un chambara
La fierté, la loi
Tuent comme un bon vieux Kurosawa
La main sur le katana
Même si la peur m'assaille
Je partirai comme un samuraï
On joue dans un chambara
La fierté, la loi
Tuent comme un bon vieux Kurosawa
La main sur le katana
Même si la peur m'assaille
Je partirai comme un samuraï
Le temps passe
Baby Kart grandi entre le fer et la soie
La soie, c'est avec le fer qu'il l'a acquise
Aux prises avec la pression
La presse relate ses actions
La prison souvent remplace le paxon
Le ponpon s'agite au-dessus de nos têtes
Chacun le veut pour lui, un billet pour le manège
Gratuit, verrouillé
La nuit les lampadaires se morphent en mecs
Une seule quête, les pépètes
Quand t'as les sous tu drives une 7-20
Et tu touches des seins
On lutte
Souvent on butte sur le pied du voisin
Espace restreint
On gueule souvent, on en vient aux mains
Pour tout et rien
Ça finit devant témoins
Et va savoir combien de temps on peut rester sans voir les siens
Comprends bien
C'est une réalité, pas une BD
Les sens toujours éveillés
Éviter les embuches
Les femmes risquées, les boites piégées
Les gens ont changé
La rue est mal fréquentée
Surtout sors pas sans tes papiers
Ça peut gâcher la soirée
J'ai combattu
J'ai eu mon heure, mon jour
Je verse un verset pour ceux qui attendent leur tour
Et ceux qui ne rigoleront plus
On baissera pas les bras
On n'est pas né pour ca
Même vaincu, on se jettera dans la bataille
Pour l'honneur, comme un samouraï
On joue dans un chambara (chambara)
La fierté, la loi
Tuent comme un bon vieux Kurosawa
La main sur le katana (katana)
Même si la peur m'assaille
Je partirai comme un samuraï
On joue dans un chambara (chambara)
La fierté, la loi
Tuent comme un bon vieux Kurosawa
La main sur le katana (katana)
Même si la peur m'assaille
Je partirai comme un samuraï
Source : Musixmatch



EsharKrk

For those who need a translation.

Oh, what do you have to look at me ?
Who... Me ?

Always keen, as the first day of course,

When guys eye you up by turns

don't let your knees chatter or

you'll be kicked from the schoolyard

Hold out, cold look

Don't do the dead loss

A black eye

It's better to do it than to have it

From young, induced

to move in mob where ego

takes it out on necklet to one side

Where the reputations are done and undone

Where the less sturdy are spanning

Are getting high without moderation

In permanent war against others

Bands are forming

We understand faster that we are stronger with our pals

On the whole, here comes the consecrated's age

Where you think you are a man, but you're damn stupid

And nobody has told you

Others act like a gang leader for a marble

Then a girl, hairs stand on end

Teeth grind

We kick for peccadillo

Avoid the eyes, we must not see when you're in a bad way

The least physical's flaw or mental's flaw

The way out can be fatal

We grow in the middle of ronin

Each one his rotten boat

On his sea of **

Each one his way, his life

In front of adversity, elbows are uniting

We shout a kiai

The doubt is leaving

Ready to die like a samurai


Chorus:

We act in a chambara

Pride is the law

Kill like a good old Kurosawa

The hand on the katana

Even if the fear attacks me

I'll leave like a samurai

(repeat)


Times pass

Baby, you grew with iron and silk

Silk, it's with iron you get it

Hold with the pressure

The press relates his actions

Jail often replaces the "paxon" (?)

The pompom is agitated over our heads

Each one wants it for him

A ticket to roundabout

Gratis, locked

At night, standard lamp are transforming in guys

One quest : the dough

When you have money, you drive a "7-20" (*)

And you touch breasts

We wrestle

Often we bump against neighbor's foot

Limited space

We often yell, we come to blows

For all and nothing

It's ending in front of witnesses

And how you know how long you can live without seeing your folks

Understanding

It's reality, not a comic strip

Senses always awaken

Avoid traps,

Risky women,

Nightclubs trapped,

People have changed

The street is a place with bad reputation

Above all don't go out without your papers

It could spoiling the evening

I have fought against

I had my hour, my day

I add a verse to those who are waiting for their turn

And those who will never laugh again

We won't give in

We're not born to do this

Even defeated, we'll throw ourselves in the battle

For honour, like a samurai



Chorus



GEEK_GANG

m'regarder
Qui, moi
Toujours vif, comme au premier jour de cours
Où tour à tour les mecs te matent, claque pas des genoux
T'es viré d'la cour, tenir le coup, regard froid
Fais pas le tocard
L'œil au beurre noir, vaut mieux le faire que l'avoir
Dès le plus jeune âge engrainé
À évoluer dans une meute où l'ego
Se fait les dents sur les colliers d'à côté
Où les réputations se font et se défont
Où les moins costauds enjambent les ponts
Se défoncent sans modération
En guerre permanente avec les autres
Les bandes se forment
On comprend vite qu'on est plus fort avec ses potes
En somme, voici venir l'âge béni
Où tu t'crois homme, mais t'es qu'un con
Et y a qu'à toi qu'on n'a pas dit
Les autres jouent les caïds pour une bille
Puis une fille, les poils s'hérissent
Les dents grinces, on tape pour des peccadilles
Évite les yeux, on doit pas voir quand ça va mal
La moindre faille physique ou mentale, l'issue peut être fatale
On grandit au milieu des ronins
Chacun sa barque pourrie sur sa mer de merde
Chacun sa voie, sa vie
Devant l'adversité, les coudes se soudent
On pousse un kïai, le doute se taille
Prêt à mourir comme un samuraï
On joue dans un chambara
La fierté, la loi
Tuent comme un bon vieux Kurosawa
La main sur le katana
Même si la peur m'assaille
Je partirai comme un samuraï
On joue dans un chambara
La fierté, la loi
Tuent comme un bon vieux Kurosawa
La main sur le katana
Même si la peur m'assaille
Je partirai comme un samuraï
Le temps passe
Baby Kart grandi entre le fer et la soie
La soie, c'est avec le fer qu'il l'a acquise
Aux prises avec la pression
La presse relate ses actions
La prison souvent remplace le paxon
Le ponpon s'agite au-dessus de nos têtes
Chacun le veut pour lui, un billet pour le manège
Gratuit, verrouillé
La nuit les lampadaires se morphent en mecs
Une seule quête, les pépètes
Quand t'as les sous tu drives une 7-20
Et tu touches des seins
On lutte
Souvent on butte sur le pied du voisin
Espace restreint
On gueule souvent, on en vient aux mains
Pour tout et rien
Ça finit devant témoins
Et va savoir combien de temps on peut rester sans voir les siens
Comprends bien
C'est une réalité, pas une BD
Les sens toujours éveillés
Éviter les embuches
Les femmes risquées, les boites piégées
Les gens ont changé
La rue est mal fréquentée
Surtout sors pas sans tes papiers
Ça peut gâcher la soirée
J'ai combattu
J'ai eu mon heure, mon jour
Je verse un verset pour ceux qui attendent leur tour
Et ceux qui ne rigoleront plus
On baissera pas les bras
On n'est pas né pour ca
Même vaincu, on se jettera dans la bataille
Pour l'honneur, comme un samouraï
On joue dans un chambara (chambara)
La fierté, la loi
Tuent comme un bon vieux Kurosawa
La main sur le katana (katana)
Même si la peur m'assaille
Je partirai comme un samuraï
On joue dans un chambara (chambara)
La fierté, la loi
Tuent comme un bon vieux Kurosawa
La main sur le katana (katana)
Même si la peur m'assaille
Je partirai comme un samuraï



All comments from YouTube:

iron Mike

" On baissera pas les bras, on est pas nés pour ça, même vaincue on se jettera dans la bataille, pour l'honneur, comme un samouraï ! ..."

2022 et jusqu'à ma mort ce son

GenoSlayer

Toujours aussi bien cet musique :O je l'ai connu grace a la vie scolaire

Delon Kevin

Mon passage préféré c ouf comme il lâche ça a la perfection c magique

Al Len

2021 le texte toujours aussi bon avec flow qui ne sont des pécadilles. Limite prophétique

thomas danois

@Beka pk tu me Mark toi la

Beka

@thomas danois 98

Lenny Mht

2022 tjrs la même

thomas danois

C'est sorti en 84 sa non?

Maxime 0605

@Beoxiii tellement... eminem ect c'est incroyable

26 More Replies...

Tan Hay

Né en 1986, 2020 toujours là.
Si je devais choisir un seul morceau de rap français, ce serait celui là.
Shurik'n c'est plus un rappeur, c'est une légende

More Comments

More Videos