JEUNESSE TALKING BLUES
FAUVE Lyrics


Jump to: Overall Meaning | Line by Line Meaning

Blues partout, blues tout le temps
Nécropole blues, monde moderne blues
Pantin, virage, ravin, dérapage blues
Passage à l'âge adulte, prends toi un peu en main
Démolition des fantasmes, premières grosses claques
Blessures nouvelles blues
Blues partout, blues tout le temps
Réveil blues, jour sans fin blues


Levé en retard au bout de 5 sonneries
Paupières collés au ciment blues
Douche trop longue
Café brûlant avalé trop vite
Bouche en papier de verre, estomac vide, mois de janvier
Froid sibérien, singe en hiver blues
Blues partout, blues tout le temps
Labyrinthe blues, piège à rats blues
Veuillez patienter pour régulation du trafic blues
Pubs de merdes débilisantes, agressives et putassières
Pardon de vous importuner
Volare, cantare
Voyageur sous les roues blues
Blues partout, blues tout le temps
Clodo blues, tous les 7 mètres
Qu'est ce que je peux faire, semi-violence
Lâcheté, impuissance blues
Sans papiers qui claquent leur non-paie au PMU
Prostituées, toxicos égarés
Rom cabossés, pétition blue, barbarie blues

Blues partout, blues tout le temps
Soirée chez un pote de pote de pote
Se regarder en chiens de faïence
Concurrence blues, phrasé laconique
Statuts facebook télégraphiques très cools
Peur de faire tâche, tenir longtemps avec les filles
Performance blues, guerre moderne blues
Blues partout, blues tout le temps
Séduction blues, mal à l'aise, pas serein
Je sais pas quoi faire
Protocole à au con blues
Physique ingrat, peau capricieuse
Mais besoin de bras quand même
Tu prendras la dernière personne qui reste en fin de soirée
Infirmière blues
Blues partout, blues tout le temps
Alcool blues, alcool mauvais blues
Mais si je gère, je gère plus rien
Glissement de terrain blues
Poches trouées, cartes bloquées
Dépassement d'autorisation de découvert
Demande à tes parents, crédit, loyers d'enculés
Mange de la merde blues
Blues partout, blues tout le temps
Solitude blues, bars, taxis, bus de nuit
Rentre à pied, seule, cassos blues
Galeries éteintes, carrefours déserts
Rues dégueulasses, boulevards vides et silencieux
Ambiance post-apocalyptique, béton blues

Blues partout, blues tout le temps
Épuisement blues, somnifère blues
Tout le monde anesthésié, lessivé
Tout le monde tabassé blues
Résignation, bombes à retardement
Cris silencieux, appels à l'aide qui foirent
Mental en papier, cœur en cristal blues
Blues partout, blues tout le temps
Cachetons blues, ordonnances blues
Hôpital, couloirs, blouses blanches, néons blafards blues,
Post-adolescent à genoux
Gens fragiles ou abîmés qu'on voudrait pouvoir aider
Et puis ceux qui gagnent, qui se reprogramment, rémission blues
Blues partout, blues tout le temps
Échange de regards blues
Je crois que cette fois c'est la bonne, renaissance blues
On me dit qu'elle ne veut pas de moi, mais je m'en cogne
Être un homme, faire le type, rien laisser paraître
Allez vous faire foutre, elle est différente, elle comprendra,
Cœur de platine blues
Blues partout, blues tout le temps
Frères d'armes, sœurs d'armes, cohésion blues
Au bout de la jetée, face au vent
Sur les chemins de forêt, sur le parvis des églises
Sur le pont des bateaux, et même la tête sous l'eau
Dans les joies, dans les peines

Toujours en cercle serré, toujours debout
Espoir blues

Overall Meaning

The lyrics to FAUVE's song "Jeunesse Talking Blues" paints a picture of the daily struggles and challenges faced by young adults in a modern society. It conveys a sense of disillusionment and loss of innocence that comes with adulthood. The song starts with a sense of unease, "Blues partout, blues tout le temps" ("Blues everywhere, blues all the time") as the narrator describes the challenges faced by young adults, from the difficulties of waking up in the morning to the struggles of dealing with social pressures and adult responsibilities.


As the lyrics progress, there is a sense of resignation and fatigue, with the mention of "alcool blues, alcool mauvais blues" ("alcohol blues, bad alcohol blues") and "épuisement blues, somnifère blues" ("exhaustion blues, sleeping pill blues"). The song talks about the fragility of mental health and the pressure to conform to societal norms. Despite all these struggles, there is a sense of unity and hope in the lyrics, with the mention of "frères d'armes, sœurs d'armes, cohésion blues" ("brothers in arms, sisters in arms, cohesion blues") and "Espoir blues" ("Hope blues").


Overall, the lyrics of "Jeunesse Talking Blues" encapsulate the struggles and challenges faced by young adults in modern society, from the pressures of social conformity to the fragility of mental health. However, it also provides a sense of hope and unity in the face of these struggles.


Line by Line Meaning

Blues partout, blues tout le temps
Feeling blue is always around, all the time.


Nécropole blues, monde moderne blues
The world is gloomy, and modern-day lifestyle is like death.


Pantin, virage, ravin, dérapage blues
Feeling blue like a marionette with unstable movements that can easily slip and fall off the cliff of life.


Passage à l'âge adulte, prends toi un peu en main
Growing up means taking responsibility for oneself and becoming independent.


Démolition des fantasmes, premières grosses claques
The destruction of illusions and the first hard-hitting realities of life.


Blessures nouvelles blues
New wounds are painful, and they make one feel blue.


Réveil blues, jour sans fin blues
Waking up feeling blue, with an endless day ahead.


Levé en retard au bout de 5 sonneries
Getting up late after snoozing the alarm five times.


Paupières collés au ciment blues
Eyes stuck shut like cement, making it hard to wake up and start the day.


Douche trop longue
Taking a shower that lasts too long, wasting time.


Café brûlant avalé trop vite
Drinking a hot coffee too quickly, feeling burned and uneasy.


Bouche en papier de verre, estomac vide, mois de janvier
Feeling rough, with a dry mouth, empty stomach, and the harshness of January blues.


Froid sibérien, singe en hiver blues
Feeling blue like a monkey in the cold Siberian winter.


Labyrinthe blues, piège à rats blues
Feeling lost in a maze, trapped like a rat, in a blue state of mind.


Veuillez patienter pour régulation du trafic blues
Being stuck in traffic and feeling the blues while waiting to get moving again.


Pubs de merdes débilisantes, agressives et putassières
Feeling disgusted with trashy and aggressive advertisements that are like prostitutes.


Pardon de vous importuner
Apologizing for being a nuisance.


Volare, cantare
Trying to escape by singing and flying.


Voyageur sous les roues blues
Feeling blue like a traveler under the wheels of a bus or a train.


Clodo blues, tous les 7 mètres
Feeling blue like a homeless person with no place to stay, wandering every seven meters.


Qu'est ce que je peux faire, semi-violence
Feeling helpless and trying semi-violent approaches.


Lâcheté, impuissance blues
Being cowardly and impotent, feeling blue due to lack of control.


Sans papiers qui claquent leur non-paie au PMU
Feeling blue like illegal immigrants who complain about their unpaid wages at the betting shop.


Prostituées, toxicos égarés
Feeling blue like prostitutes or lost drug addicts.


Rom cabossés, pétition blue, barbarie blues
Feeling blue like crackling Roma people, signing petitions, and experiencing barbaric treatment.


Soirée chez un pote de pote de pote
Partying at a friend's friend's friend's house.


Se regarder en chiens de faïence
Staring at each other like porcelain dogs, feeling tense and awkward.


Concurrence blues, phrasé laconique
Feeling blue about competition, using a terse and short style of speaking.


Statuts facebook télégraphiques très cools
Posting very cool and concise Facebook statuses.


Peur de faire tâche, tenir longtemps avec les filles
Feeling blue about not fitting in, trying to socialize with girls for a long time.


Performance blues, guerre moderne blues
Feeling blue about underperforming and tired of participating in modern-day warfare.


Séduction blues, mal à l'aise, pas serein
Feeling uneasy and not peaceful about seduction.


Je sais pas quoi faire
Not knowing what to do and feeling blue.


Protocole à au con blues
Feeling blue about ridiculous protocols.


Physique ingrat, peau capricieuse
Feeling depressed due to an unattractive appearance and sensitive skin.


Mais besoin de bras quand même
Still needing hugs, despite feeling depressed.


Tu prendras la dernière personne qui reste en fin de soirée
Choosing the last remaining person at the end of the party.


Infirmière blues
Feeling blue as a nurse who has to take care of people's pain and suffering.


Alcool blues, alcool mauvais blues
Feeling blue due to intoxication and drinking bad alcohol.


Mais si je gère, je gère plus rien
Being afraid to lose control and feeling blue about the situation.


Glissement de terrain blues
Feeling blue like a landslide, losing everything at once.


Poches trouées, cartes bloquées
Feeling broke with no money, and having blocked debit/credit cards.


Dépassement d'autorisation de découvert
Going over the overdraft limit and feeling blue about it.


Demande à tes parents, crédit, loyers d'enculés
Asking for help from parents, getting credit, and paying high rents.


Mange de la merde blues
Feeling blue about eating bad food.


Solitude blues, bars, taxis, bus de nuit
Feeling lonely, drinking at bars, taking taxis, and riding night buses.


Rentre à pied, seule, cassos blues
Feeling blue like a loner, and walking home alone like a loser.


Galeries éteintes, carrefours déserts
Seeing dark shops and empty intersections, feeling alone and blue.


Rues dégueulasses, boulevards vides et silencieux
Streets are disgusting with empty and silent boulevards, making one feel blue.


Ambiance post-apocalyptique, béton blues
Feeling blue in a post-apocalyptic environment, surrounded by cold concrete.


Épuisement blues, somnifère blues
Feeling tired and taking sleeping pills to help with the blues.


Tout le monde anesthésié, lessivé
Everyone is numb and drained, feeling blue.


Tout le monde tabassé blues
Everyone is beaten and bruised, feeling the blues.


Résignation, bombes à retardement
Being resigned and carrying around bombs that will go off later, feeling the blue situation.


Cris silencieux, appels à l'aide qui foirent
Silently screaming for help, with cries that go unheard, feeling blue.


Mental en papier, cœur en cristal blues
Feeling blue, with a fragile mind and a vulnerable heart like crystal.


Cachetons blues, ordonnances blues
Feeling blue, taking pills and following orders to fight the blues.


Hôpital, couloirs, blouses blanches, néons blafards blues,
Feeling blue in a hospital environment, surrounded by white coats, sterile halls, and dim lights.


Post-adolescent à genoux
A post-adolescent kneeling down, feeling the weight of the blues.


Gens fragiles ou abîmés qu'on voudrait pouvoir aider
Feeling blue, wanting to help vulnerable and injured people.


Et puis ceux qui gagnent, qui se reprogramment, rémission blues
Seeing people who succeed and recover, but still feeling blue due to personal struggles.


Échange de regards blues
Feeling blue with exchanged looks that convey sadness or despair.


Je crois que cette fois c'est la bonne, renaissance blues
Feeling blue, but also having a sense of new beginnings.


On me dit qu'elle ne veut pas de moi, mais je m'en cogne
Being told that she doesn't want me, but not caring anymore.


Être un homme, faire le type, rien laisser paraître
Being a man, playing cool, not showing any emotions.


Allez vous faire foutre, elle est différente, elle comprendra,
Telling everyone else to screw off, maintaining the hope that the special person will understand.


Frères d'armes, sœurs d'armes, cohésion blues
Feeling blue, but also having the support and camaraderie of fellow fighters.


Au bout de la jetée, face au vent
At the end of the pier, facing the wind, feeling blue.


Sur les chemins de forêt, sur le parvis des églises
Feeling blue on forest trails, and on church steps.


Sur le pont des bateaux, et même la tête sous l'eau
Feeling blue on boat decks, and even with the head underwater.


Dans les joies, dans les peines
Feeling blue in both joys and sorrows.


Toujours en cercle serré, toujours debout
Always standing strong in tight circles, feeling blue.


Espoir blues
Feeling blue while still holding onto hope.




Lyrics © Sony/ATV Music Publishing LLC
Written by: NICOLAS DARDILLAC, PIERRE CABANETTES, QUENTIN POSTEL, SIMON MARTELLOZO, STEPHANE MURAIRE

Lyrics Licensed & Provided by LyricFind
To comment on or correct specific content, highlight it

Genre not found
Artist not found
Album not found
Song not found
Most interesting comment from YouTube:

Urbanspirit

Superbe chanson :)

C'est moi ou dans le debut de la chanson on entend dans le fond  :

"Que le bonheur n'est pas un quinquet de taverne
Tu m'as pris par la main dans cet enfer moderne
Où l'homme ne sait plus ce que c'est qu'être deux
Tu m'as pris par la main comme un amant heureux"

du poème d'aragon chanté par Jean Ferrat?  :D



All comments from YouTube:

Maxime ABC

Ce que j'aime bien chez Fauve, c'est que leurs chansons mélancoliques te font déprimer sur le coup, mais tu te rends compte que si tu t'identifie à leurs chansons à l'atmosphère de spontanéité, de vidage de sac... au final tu as l'impression que c'est toi qui t'es exprimé a travers ces paroles et du coup à la fin de la chanson tu te sens justement comme soulagé, vivant et souriant avec une impression de vouloir rattraper le coche que tu n'a peut être même pas manqué... Tout ça te donne envie de profiter et c'est un ressenti génial :)

Camcam iii

C'est comme si une personne que tu avais attendu toute ta vie faisais un câlin à ton âme

Baptiste Denis

Fauve donne de l'espoir

Xyphos

Je.... C'est exactement ça...

LaColombiana Pegada

tellement ça le sentiment que j'ai quand je les écoute

Sabrina Mendes

C'est ce que j'ai ressenti en écoutant la premiere fois blizzard

7 More Replies...

Elise Rouvière

Du haut de mes 16 ans j'observe la technopole. Le vacarme permanent, les voitures alignées, les bâtiments vitrés et tous identiques, le ciel mi gris mi bleu, les feuilles mortes perdues entre les brins d'herbe verdoyant. J'observe le monde, assise sur le trottoir où le monde m'observe et je cherche une place pour mon petit cerveau en ébullition. Le lycée, ces ponts, ces bureaux, c'est pas fait pour moi tout ça, mais je suis quand-même piégée là. Je suis piégée entre la dépression, les cachetons, la mutilation, la pendaison et les ponts; piégée entre les pensées, la parano, l'angoisse, les ragots et ma libido juvénile. Je rêve pourtant de partir, d'écrire, photographier, rire et m'envoyer en l'air en haut des collines, je rêve de larmes, de contact, de sourires et de rires francs, de claques qui résonnent, de paroles gravées sous mes paupières et sur mes lèvres, de caresses et de baisers, je rêve de discussions qui durent jusqu'à l'aurore... Je rêve du sorbet nectarine, de courir sans être essoufflée par la pollution, de monter sur des ponts sans rêver d'en tomber, de basses résonant dans nos cœurs et de doigts qui ne seraient pas imprégnés du tabac. Je rêve d'une soirée à la belle étoile, sans alcool et sans joints où l'on rirait d'un rien, juste pour rire, juste parce qu'on est heureux. J'aimerais trouver du sens à ces absences, ne plus tomber dans les vappes dès que j'angoisse, oser mettre des droites et me tenir droite dans mes docs, ne plus avoir peur des murmures mais les chérir au creux de son cou, apprécier la brise nocture dans ma nuque, pouvoir parler et pleurer sans que les convenances ne retiennent mes mots ou mes larmes. Je veux hurler, pleurer, déchirer, caressée, détruire et reconstruire, être seule et entourée, je rêve de métropoles et de plaines fleuries; en somme je rêve d'une vraie vie. Je ne suis encore qu'une enfant et pourtant on me regarde comme un bout de viande fraîche, mon corps n'est plus un médium mais un objet sexuel exposé publiquement, je dois choisir mon futurs mais me taire face aux "adultes", on m'encourage à créer et on bride mes idées.... On me dit de m'ouvrir mais la prohibition sociale restreint mes émotions, on me dit d'ouvrir mon cœur mais pas mes cuisses, d'avoir confiance mais de rester réductrice, de faire attention à ce que je bouffe tout en me gavant de pesticides... Je me perd dans mes combats et regrette l'idée qu'ils resteront inachevés, j'ai peur de moi plus que du monde en fait, mon corps et mon esprit me terrifient alors je reste spectatrice de ma vie, je me contorsionne pour rentrer dans leur moule trop étroit alors que je rêve de le brûler. Je ne veux pas de case, je veux mourir façon penseur kamikaze, accuser comme Zola mais à la moi, mordre rageusement mon oreiller et écouter la musique à fond à 200 sur l'autoroute, de nuit, les cheveux au vent. J'ai veux sentir la vie et laisser une trace de ma veine existence, comme pour m'assurer d'une utilité futile et dérisoire...

Jack Pote

@Maxence Rysmann copier coller ❤

Paco Viennet

Y a-t-il moyen de récupérer ce chef d'œuvre d'une manière ou d'une autre ?

tugdu

Salut, je sais pas qui tu es mais je te souhaite le meilleur et je te remercie pour ton texte , voilà
Bonne journée ou soirée je sais pas :)

More Comments