Sarbacane
Francis Cabrel Lyrics


On croyait savoir tout sur l'amour depuis toujours
Nos corps par cœur et nos cœurs au chaud dans le velours
Et puis te voilà bout de femme, comme
Soufflée d'une sarbacane
La ciel a même un autre éclat
Depuis toi

Les hommes poursuivent ce temps qui court depuis toujours
Voilà que t'arrives et que tout s'éclaire sur mon parcours
Pendue à mon cou comme une liane
Comme le roseau de la sarbacane
Le ciel s'est ouvert par endroits
Depuis toi

Pas besoin de faire de trop longs discours
Ça change tout dedans, ça change tout autour
Finis les matins paupières en panne, lourdes comme les bouteilles de butane
J'ai presque plus ma tête à moi
Depuis toi

Pas besoin de phrases, ni de longs discours
Ça change tout dedans, ça change tout autour
Pourvu que jamais tu ne t'éloignes
Plus loin qu'un jet de sarbacane
J'ai presque plus ma tête à moi
Depuis toi
Depuis toi

Alors te voilà bout de femme, comme
Soufflée d'une sarbacane
Le ciel s'est ouvert par endroits
Depuis toi

Lyrics © O/B/O APRA AMCOS
Written by: Francis Cabrel

Lyrics Licensed & Provided by LyricFind
To comment on specific lyrics, highlight them
Genre not found
Artist not found
Album not found
Song not found
Most interesting comments from YouTube:

Anthony Lafontaine

On croyait savoir tout sur l'amour
Depuis toujours,
Nos corps par cœur et nos cœurs au chaud
Dans le velours,
Et puis te voilà bout de femme,
Comme soufflée d'une sarbacane.
La ciel a même un autre éclat
Depuis toi.

Les hommes poursuivent ce temps
Qui court depuis toujours,
Voilà que t’arrives
Et que tout s'éclaire sur mon parcours,
Pendue à mon cou comme une liane,
Comme le roseau de la sarbacane.
Le ciel s'est ouvert par endroits

Depuis toi.

Pas besoin de phrases ni de longs discours,
Ça change tout dedans, ça change tout autour.
Finis les matins paupières en panne,
Lourdes comme les bouteilles de butane,
J'ai presque plus ma tête à moi,
Depuis toi.

Pas besoin de faire de trop longs discours,
Ça change tout dedans, ça change tout autour,
Pourvu que jamais tu ne t'éloignes,
Plus loin qu'un jet de sarbacane,
J'ai presque plus ma tête à moi,
Depuis toi.

Alors te voilà bout de femme,
Comme soufflée d'une sarbacane.

Le ciel s'est ouvert par endroits,
Depuis toi.
Oh depuis toiOn croyait savoir tout sur l'amour
Depuis toujours,
Nos corps par cœur et nos cœurs au chaud
Dans le velours,
Et puis te voilà bout de femme,
Comme soufflée d'une sarbacane.
La ciel a même un autre éclat
Depuis toi.

Les hommes poursuivent ce temps
Qui court depuis toujours,
Voilà que t’arrives
Et que tout s'éclaire sur mon parcours,
Pendue à mon cou comme une liane,
Comme le roseau de la sarbacane.
Le ciel s'est ouvert par endroits

Depuis toi.

Pas besoin de phrases ni de longs discours,
Ça change tout dedans, ça change tout autour.
Finis les matins paupières en panne,
Lourdes comme les bouteilles de butane,
J'ai presque plus ma tête à moi,
Depuis toi.

Pas besoin de faire de trop longs discours,
Ça change tout dedans, ça change tout autour,
Pourvu que jamais tu ne t'éloignes,
Plus loin qu'un jet de sarbacane,
J'ai presque plus ma tête à moi,
Depuis toi.

Alors te voilà bout de femme,
Comme soufflée d'une sarbacane.

Le ciel s'est ouvert par endroits,
Depuis toi.
Oh depuis toi



Ben c'est moi

Parole:
On croyait savoir tout sur l'amour depuis toujours
Nos corps par cœur et nos cœurs au chaud dans le velours
Et puis te voilà bout de femme, comme
Soufflée d'une sarbacane
La ciel a même un autre éclat
Depuis toi
Les hommes poursuivent ce temps qui court depuis toujours
Voilà que t'arrives et que tout s'éclaire sur mon parcours
Pendue à mon cou comme une liane
Comme le roseau de la sarbacane
Le ciel s'est ouvert par endroits
Depuis toi
Pas besoin de faire de trop longs discours
Ça change tout dedans, ça change tout autour
Finis les matins paupières en panne, lourdes comme les bouteilles de butane
J'ai presque plus ma tête à moi
Depuis toi
Pas besoin de phrases, ni de longs discours
Ça change tout dedans, ça change tout autour
Pourvu que jamais tu ne t'éloignes
Plus loin qu'un jet de sarbacane
J'ai presque plus ma tête à moi
Depuis toi
Depuis toi
Alors te voilà bout de femme, comme
Soufflée d'une sarbacane
Le ciel s'est ouvert par endroits
Depuis toi



All comments from YouTube:

Loïc Chopitel

Le seul mec capable de placer "Bouteille de butane" dans une chanson !! Respect.

michele abbas

Le roseau d’un sarbacane 😉
Ma tête à moi 😉
Et oui le pouvoir des mots est sans limite, ensuite il suffit de faire appel à nos ressentis, différents selon les caractères de chacun , savoir d’abord les recevoir, en avoir la capacité 😉pour en savourer les effets avec délectation😋, avec plaisir 😋 ......
Cabrel et sa belle performance : 😍 .....🎶🌎🕊🏃🏼‍♀️

yves marie gouedard

😁 😁 😁

thomasJKD

🤣🤣🤣

Mandracorp Mitrâgone

sacrée performance en effet! :)

gg lem

T'as fait ma journée 🙈😂🤣😂🤣

4 More Replies...

Phenix returns

Avec Manu Katché aux baguettes, ça change tout ! tant de singles qui ont fait des merveilles de dire straits à Eicher à Jonasz, Peter Gabriel et tant d'autres
Cette album est grandiose

Ali Rochdi

Sa donne envie de mettre l'album en favoris sur spotify. Merci

Anthony Lafontaine

On croyait savoir tout sur l'amour
Depuis toujours,
Nos corps par cœur et nos cœurs au chaud
Dans le velours,
Et puis te voilà bout de femme,
Comme soufflée d'une sarbacane.
La ciel a même un autre éclat
Depuis toi.

Les hommes poursuivent ce temps
Qui court depuis toujours,
Voilà que t’arrives
Et que tout s'éclaire sur mon parcours,
Pendue à mon cou comme une liane,
Comme le roseau de la sarbacane.
Le ciel s'est ouvert par endroits

Depuis toi.

Pas besoin de phrases ni de longs discours,
Ça change tout dedans, ça change tout autour.
Finis les matins paupières en panne,
Lourdes comme les bouteilles de butane,
J'ai presque plus ma tête à moi,
Depuis toi.

Pas besoin de faire de trop longs discours,
Ça change tout dedans, ça change tout autour,
Pourvu que jamais tu ne t'éloignes,
Plus loin qu'un jet de sarbacane,
J'ai presque plus ma tête à moi,
Depuis toi.

Alors te voilà bout de femme,
Comme soufflée d'une sarbacane.

Le ciel s'est ouvert par endroits,
Depuis toi.
Oh depuis toiOn croyait savoir tout sur l'amour
Depuis toujours,
Nos corps par cœur et nos cœurs au chaud
Dans le velours,
Et puis te voilà bout de femme,
Comme soufflée d'une sarbacane.
La ciel a même un autre éclat
Depuis toi.

Les hommes poursuivent ce temps
Qui court depuis toujours,
Voilà que t’arrives
Et que tout s'éclaire sur mon parcours,
Pendue à mon cou comme une liane,
Comme le roseau de la sarbacane.
Le ciel s'est ouvert par endroits

Depuis toi.

Pas besoin de phrases ni de longs discours,
Ça change tout dedans, ça change tout autour.
Finis les matins paupières en panne,
Lourdes comme les bouteilles de butane,
J'ai presque plus ma tête à moi,
Depuis toi.

Pas besoin de faire de trop longs discours,
Ça change tout dedans, ça change tout autour,
Pourvu que jamais tu ne t'éloignes,
Plus loin qu'un jet de sarbacane,
J'ai presque plus ma tête à moi,
Depuis toi.

Alors te voilà bout de femme,
Comme soufflée d'une sarbacane.

Le ciel s'est ouvert par endroits,
Depuis toi.
Oh depuis toi

Benoit Vanhees

Top notch comme disent les Américains, excellent texte, belle voix, beau jeu entre la guitare et la batterie, qui arrive à introduire plusieures petites décorations subtiles ici et là.

More Comments

More Videos