Genre not found
Artist not found
Album not found
Song not found

So far away from L.A.
Nicolas Peyrac Lyrics


Quelques lueurs d'aéroport
D'étranges filles aux cheveux d'or
Dans ma mémoire traînent encore
C'est l'hiver à San Francisco
Mais il ne tombe jamais d'eau
Aux confins du Colorado
Et le Golden Gate s'en dort
Sur Alcatraz où traînent encore
Les sanglots couleurs de prison
Monsieur Caryl Chessman est mort
Mais le doute subsiste encore
Avait-il raison ou bien tort?

So far away from L.A
So far ago from Frisco
I'm no one but a shadow
But a shadow, a shadow

The Queen Mary est un hôtel
Au large de Beverly Hills
Et les collines se souviennent
Des fastes de la dynastie
Qui de Garbo jusqu'à Bogie
Faisait raisonner ses folies

So far away from L.A
So far ago from Frisco
I'm no one but a shadow
But a shadow, a shadow

Pauvre madame Polanski
D'un seul coup on t'a pris deux vies
Et qui donc s'en souvient ici?
C'est l'hiver à San Francisco
Je ne trouverai le repos
Qu'aux confins du Colorado

So far away from L.A
So far ago from Frisco
I'm no one but a shadow
But a shadow, a shadow
But a shadow, a shadow

Lyrics © EMI MUSIC PUBLISHING FRANCE
Written by: Nicolas Peyrac

Lyrics Licensed & Provided by LyricFind
To comment on specific lyrics, highlight them
Comments from YouTube:

Alex Sainte-Rose

Une pépite d'or qui vous donne la chair de poule quand on l'écoute. Un vrai coup de maître. Un grand artiste quoiqu'on dise. Sans doute son plus grand succès qui traverse le temps. Une chanson apaisante et très belle.

Soleil d'été Muriel Gogniat

Quelques lueurs d'aéroport
D'étranges filles aux cheveux d'or
Dans ma mémoire traînent encore
C'est l'hiver à San Francisco
Mais il ne tombe jamais d'eau
Aux confins du Colorado
Et le Golden Gate s'en dort
Sur Alcatraz où traînent encore
Les sanglots couleurs de prison
Monsieur Caryl Chessman est mort
Mais le doute subsiste encore
Avait-il raison ou bien tort?
So far away from L.A
So far ago from Frisco
I'm no one but a shadow
But a shadow, a shadow
The Queen Mary est un hôtel
Au large de Beverly Hills
Et les collines se souviennent
Des fastes de la dynastie
Qui de Garbo jusqu'à Bogie
Faisait raisonner ses folies
So far away from L.A
So far ago from Frisco
I'm no one but a shadow
But a shadow, a shadow
Pauvre madame Polanski
D'un seul coup on t'a pris deux vies
Et qui donc s'en souvient ici?
C'est l'hiver à San Francisco
Je ne trouverai le repos
Qu'aux confins du Colorado
So far away from L.A
So far ago from Frisco
I'm no one but a shadow
But a shadow, a shadow
But a shadow, a shadow

christophe nibodeau

le dernier couplet parle de Sharon Tate la femme de Roman Polanski tué par le clan de Charles Manson en aout 1969

Yves Rouxel

Eh oui que l'on peut voir furtivement dans le film de Tarantino"Il était une fois à Hollywood"!!

Marion Degois

j'avais mon transistor a coté de mon lit et je m'endormais sur cette chanson..............inoubliable époque ! ! !

mon OEIL

@Dominique Legros henri Gaulleau
c mon veritable nom

Dominique Legros

mon OEIL . Tiens un rigolo 😂 parmi nous

mon OEIL

@Dominique Legros
---bon. sang mais c'est bien dur
Mme Maigret

Dominique Legros

Oui une belle époque même si c’était dur

mon OEIL

@ortog61 oui

8 More Replies...
More Comments

More Videos