Genre not found
Artist not found
Album not found
Song not found

Mistral gagnant
Renaud Lyrics


À m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi
Et regarder les gens tant qu'il en a
Te parler du bon temps qu'est mort ou qui reviendra
En serrant dans ma main tes petits doigts
Puis donner à bouffer à des pigeons idiots
Leur filer des coups d'pieds pour de faux
Et entendre ton rire qui lézarde les murs
Qui sait surtout guérir mes blessures
Te raconter un peu comment j'étais minot
Les bombecs fabuleux
Qu'on piquait chez l'marchand
Car-en-sac et Minto, caramel à un franc
Et les Mistrals gagnants

À remarcher sous la pluie cinq minutes avec toi
Et regarder la vie tant qu'y en a
Te raconter la Terre en te bouffant des yeux
Te parler de ta mère un petit peu
Et sauter dans les flaques pour la faire râler
Bousiller nos godasses et s'marrer
Et entendre ton rire comme on entend la mer
S'arrêter, repartir en arrière
Te raconter surtout les Carambars d'antan et les Coco Boer
Et les vrais roudoudous qui nous coupaient les lèvres
Et nous niquaient les dents
Et les Mistrals gagnants

À m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi
Regarder le soleil qui s'en va
Te parler du bon temps qui est mort et je m'en fous
Te dire que les méchants c'est pas nous
Que si moi je suis barge, ce n'est que de tes yeux
Car ils ont l'avantage d'être deux
Et entendre ton rire s'envoler aussi haut
Que s'envolent les cris des oiseaux
Te raconter enfin qu'il faut aimer la vie
Et l'aimer même si
Le temps est assassin
Et emporte avec lui les rires des enfants
Et les mistrals gagnants
Et les mistrals gagnants

Lyrics © WARNER CHAPPELL MUSIC FRANCE
Written by: Renaud Sechan

Lyrics Licensed & Provided by LyricFind
To comment on specific lyrics, highlight them
Most interesting comments from YouTube:

PAROLE RAP FR

À m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi
Et regarder les gens tant qu'y en a
Te parler du bon temps qui est mort ou qui reviendra
En serrant dans ma main tes petits doigts
Puis donner à bouffer à des pigeons idiots
Leur filer des coups de pied pour de faux
Et entendre ton rire qui lézarde les murs
Qui sait surtout guérir mes blessures
Te raconter un peu comment j'étais minot
Les bombecs fabuleux qu'on piquait chez le marchand
Car-en-sac et Mintho, caramels à un franc
Et les mistral gagnants
À marcher sous la pluie cinq minutes avec toi
Et regarder la vie tant qu'y en a
Te raconter la terre en te bouffant des yeux
Te parler de ta mère un petit peu
Et sauter dans les flaques pour la faire râler
Bousiller nos godasses et se marrer
Et entendre ton rire comme on entend la mer
S'arrêter, repartir en arrière
Te raconter surtout les carambars d'antan et les coco boers
Et les vrais roudoudous qui nous coupaient les lèvres
Et nous niquaient les dents
Et les mistral gagnants
À m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi
Regarder le soleil qui s'en va
Te parler du bon temps qui est mort et je m'en fous
Te dire que les méchants c'est pas nous
Que si moi je suis barge ce n'est que de tes yeux
Car ils ont l'avantage d'être deux
Et entendre ton rire s'envoler aussi haut
Que s'envolent les cris des oiseaux
Te raconter enfin qu'il faut aimer la vie et l'aimer même si
Le temps est assassin et emporte avec lui
Les rires des enfants et les mistral gagnants
Et les mistral gagnants



Vince Taylor

Renaud, au contraire de tout ce qu'on essaie de nous foutre dans la tête, n'est pas un poète, question métrique, technique et l'allitération. Un auteur de génie, oui. C'est déjà ça, non ? Je l'aime comme une espèce de frère, mais il ne faut pas écouter tous les opportunistes qui disent de lui la même chose. Moi je n'y ai aucun intérêt, mais d'autres oui. Beaucoup trop.

Fragile comme une brindille et fort comme un roc, révolté et enfantin (pas infantile), timide et revêche le Renaud. Mais chacun se présente à son chevet - avec plus ou moins de complaisance - dès le moindre faux-pas, les uns par amitié sincère, les autres pour se faire une pub à peu de frais et (les pires), tout le ramassis des cloportes, ceux qui bouffent les cadavres. Pitié.

Les médias notamment se servent de lui comme d'un épouvantail encombrant trop facile à agiter. Le genre "poète maudit perdu", phoenix revenu des affres de l'alcool, tout ça répété tellement de fois. Tellement ça faisait vendre.

Foutez-lui la paix.

Renaud, c'est un titi parisien qui ne supporte pas les volte-faces merdiatiques dont on le crible constamment.

Ressasser sans relâche qu'il meurt et qu'il renaît, c'est aussi l'enfoncer plus encore.

A mon sens, Renaud n'a besoin que d'une chose, mais je doute (tout en l'espérant) qu'il la trouve un jour : la sérénité.

C'est trop pour vous ? Ou trop pour lui ?

Philippe



MrPissou

J'écoute cette musique depuis mon enfance, et je n'ai que 12 ans et demie ! C'est une musique qui raconte beaucoup de choses touchantes, ça va de la politique à une enfance difficile avec un brin d'amour.
MAIS ! C'est surtout un poème sur la vie, une leçon.

J'ai perdu mon père à cause d'un accident de voiture de la marque Renaud, il étais fan du chanteur c'est pour ça qu'il avait une voiture de cette marque.
Mon père étais un alcolo qui aimait écouter du Renaud dans sa renaud mégane.

Je tiens à montrer toute ma gratitude mais surtout mon respect envers Renaud qui m'a redonné espoir à la vie, grâce à cet épave bas de gamme, je me sens enfin EXISTER et surtout LIBRE de picoler comme un alcolo du dimanche comme bon me semble mais surtout sans jugement.
Depuis que j'écoute Ricard gagnant, je me sens + à l'aise de picoler comme un poivrot.



Merci Renaud !



All comments from YouTube:

bblochet

Pour ceux qui se demandent ce que signifie le nom "Mistral Gagnant", voici une petite explication:
"Mistral Gagnant" était le nom d'une poudre acidulée vendue dans un sachet en papier et que l'on absorbait à travers une paille en réglisse. Et il s'appelait "Gagnant", parce qu'en retournant le sachet, on pouvait lire dans certains cas la mention "Gagnant", ce qui permettait d'en avoir un gratuit en rapportant le papier au marchand.
Renaud, trente ans plus tard, promène sa fillette de 3 ou 4 ans, et repense du coup à son enfance, alors il veut lui faire découvrir les bonbons qu'il aimait étant enfant: Les caramels à un franc(ancien franc des années 50), les Coco Boer, vendus dans une petite poche métallique avec laquelle on se coupait la langue les jours de maladresse, et les Mistral Gagnant: En promenant sa fille, Renaud se rend compte que tous ces bonbons ont disparu: Il voudrait les lui faire découvrir, on devine qu'il a cherché dans les magasins, mais les commerçants lui expliquent que "ça ne se fait plus"... D'où la fin: "Le temps est assassin et emporte avec lui les rires des enfants... et les Mistral Gagnant". Renaud, désabusé, a perdu son rire d'enfant, et il ne retrouvera plus les saveurs de son enfance, mais il veut malgré tout continuer à aimer la vie. C'est une histoire très simple, mais sublime, parfaitement racontée, sur une musique magique qui exhale toute la pureté de l'enfance. S'il n'y avait qu'un disque de chansons pour le monde entier, "Mistral Gagnant" y aurait sûrement sa place.

alemenic

Merci. Je suis italien, je connais cette chanson depuis longtemps mais je n'avais pas compris exactement le sens.

Sandrine Sart

@Dominique Wallet jen trouve ici a Nice , les soucoupes dont vous parlez. Aux différentes couleurs pastels ,cest bien ça ? Avec la poudre acidulée a l'intérieur.

Sandrine Sart

@bblochet vous vous souvenez peut être de ces coquillages, rempli de bombon gélifié. On lechait le bombon à l'intérieur et ça nous prenait des heures. Voilà ce qu'étaient les roudoudous. A force de lecher, le bord du coquillages nous coupait les lèvres.
Voilà , bien a vous.

Denis Billiau

Sun tout grand merci pour cette excellente explication, de plus la vie est tout à fait comme ça.

L'nconnu, connu

Excellente mise en lumière !

226 More Replies...

Parra th

« Le temps est assassin et emporte avec lui les rires des enfants » j’ai aujourd’hui 64 ans et c’est la phrase la plus véridique que je n’ai jamais entendu :,)
Profitez de la vie les jeune le temps passe trop vite 😢
Bonne soirée René

PM1995DERENNES

Même à 27 ans je m'en suis rendu compte

Marc Copin

Je l'ai tatoué sur le bras cette phrase...

sandrine sauzede

C'est magnifique 😢

More Comments

More Videos